Des espaces entièrement réinventés pour ses 25 ans

L’École de musique de l’Université de Sherbrooke : un concept unique au Canada

Un nouveau chapitre dans les pages de la culture en Estrie vient d’être écrit aujourd’hui. Afin de souligner son 25e anniversaire, l’École de musique de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke inaugure ses nouvelles installations. Les travaux majeurs de rénovation ont nécessité un investissement de plus de 9,5 M$. De la conceptualisation jusqu’à l’inauguration, il aura fallu près de 5 ans pour que cet ambitieux projet se concrétise.

Devant une assistance nombreuse, le directeur de l'École de musique André Cayer a invité le recteur Pierre Cossette et la doyenne de la FLSH Anick Lessard à procéder à l'ouverture officielle du piano à queue.
Devant une assistance nombreuse, le directeur de l'École de musique André Cayer a invité le recteur Pierre Cossette et la doyenne de la FLSH Anick Lessard à procéder à l'ouverture officielle du piano à queue.

Photo : UdeS - Michel Caron

L’environnement tant intérieur qu’extérieur de l’École de musique a été repensé en profondeur. De tous les enjeux à considérer lors de cette réfection, l’acoustique et l’insonorisation ont été au cœur des travaux. L’École de musique compte devenir le chef de file en matière de formation en production de musique de films, de jeux vidéo et de publicités. Les activités pédagogiques seront grandement bonifiées grâce à des salles d’enregistrements de niveau professionnel.

Un virage technologique et pédagogique

« L’École de musique de l’Université de Sherbrooke a réalisé un virage à la fois technologique et pédagogique, explique le recteur Pierre Cossette. Les innovations soutiennent l’apprentissage pratique ainsi que la préparation à la carrière des étudiantes et des étudiants. Tout cela dans un pavillon qui est en plus un modèle de développement durable offrant un magnifique contexte d’étude et d’expérimentation. »

Le professeur André Cayer et le chargé de cours Jean-François Desrosby ont livré une prestation musicale exceptionnelle.
Le professeur André Cayer et le chargé de cours Jean-François Desrosby ont livré une prestation musicale exceptionnelle.

Photo : UdeS - Michel Caron

« Nous avons désormais les meilleurs studios universitaires au pays pour la création de musique de films et de jeux vidéo. Il s’agit d’un environnement idéal pour la recherche en interprétation musicale appliquée. Nos installations ont été conçues de manière à appuyer des programmes pédagogiques qui iront dorénavant bien au-delà de la théorie. Il s'agit d'un contexte réel et appliqué de production professionnelle », mentionne pour sa part le professeur André Cayer, directeur de l'École de musique.

Des visites guidées des installations à la fine pointe de la technologie se sont déroulées tout au long de la journée.
Des visites guidées des installations à la fine pointe de la technologie se sont déroulées tout au long de la journée.

Photo : UdeS - Michel Caron

La pédagogie et le modèle d’enseignement ont aussi été révisés pour mieux répondre aux besoins d’un marché en constante évolution, notamment en ce qui a trait au nouveau cheminement en interprétation musicale. L’École de musique a également revu en profondeur deux de ses quatre cheminements, celui en composition et musique à l’image et le cheminement en interprétation musicale. Des classes situées au centre des salles de concerts et d’enregistrements permettent de travailler simultanément en fonction des différents besoins, qu’il s’agisse d’enseignement, d’enregistrement, d’interprétation ou de concert. Le tout permet d’obtenir une réelle synergie entre les différents cheminements offerts.

Les nouvelles installations à la fine pointe de la technologie comprennent entre autres :

- Un centre de production musicale de niveau international, comprenant un système d’interconnectivité et une synergie des systèmes audionumériques uniques dans le domaine universitaire.
- Des studios d’enregistrement professionnels.
- Des salles de concert et de prestation.
- Des installations et locaux de répétition accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour la communauté étudiante, grâce à un système de carte magnétique.

La doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines, Anick Lessard, ressent une immense fierté face à l’aboutissement de ce projet, elle qui a été membre du corps professoral de l’École de musique, puis directrice du département. « Je remercie sincèrement l’ensemble des personnes qui ont, de près ou de loin, contribué à la réalisation de ce projet mobilisateur qui positionnera les étudiantes et les étudiants au cœur de l’enseignement afin d’en faire les actrices et les acteurs du milieu musical de demain. Depuis plusieurs années, l’Université de Sherbrooke est résolument engagée dans la formation et la diffusion des arts et de la culture sur tous ses campus. Cette nouvelle infrastructure que nous inaugurons aujourd’hui est la preuve tangible de cet appui indéfectible. »