Football

Le Vert & Or mène tout le match mais s’incline 22-20 devant les Stingers sur le dernier jeu

Anthony Chagnon.
Anthony Chagnon.

Photo : Photobanque/Vert & Or de l'UdeS

Les joueurs de football du Vert & Or pensaient bien goûter à la victoire une première fois cette saison, mais ils se sont fait couper l’herbe sous le pied par les Stingers, samedi après-midi au stade Concordia à Montréal.

En avance 20-16 avec 15 secondes à faire au match, les porte-couleurs de l’Université de Sherbrooke ont vu les locaux sortir coup sur coup deux lapins de leur chapeau et réussir à franchir 75 verges en quelques instants. Ils ont finalement pu ravir la victoire au Vert & Or sur un touché de 25 verges de James Tyrell, sur la dernière séquence de la partie...

Cinq revirements provoqués et des jeux clés en défensive auront permis de sauver la mise presque tout le match pour les hommes de Mathieu Lecompte, mais le volume de verges concédées à l’attaque adverse (537 verges) et le brio du quart-arrière Adam Vance des Stingers (441 verges par la passe) et de son receveur éloigné Jarryd Taylor (258 verges de gain en 8 réceptions) auront fait la différence.

Un touché de sûreté concédé à la fin de quatrième quart par le Vert & Or, un second en quelques minutes, à resserrer la marque et permis aux footballeurs montréalais de reprendre le ballon, ce qu’ils n’ont pas manqué de concrétiser...

Le demi défensif du Vert & Or Anthony Chagnon a recouvré deux échappés au cours du match et croyait bien avoir mis fin aux espoirs des Stingers au milieu du dernier quart de jeu, en ramenant le ballon sur 108 verges pour un touché défensif. Même chose pour le front défensif sherbrookois peu de temps après, qui a stoppé deux fois de suite l’adversaire à la porte des buts, alors qu'ils n'avaient que quelques pouces à franchir pour réussir un premier.

Justin Roy et Alexandre Gravel-Vermet ont réussi des interceptions, qui ont également mis fin à des possessions des Stingers. Le demi de coin recrue Axel Évengué et le secondeur Félix Perreault ont aussi fait leur part du côté défensif du ballon, en provoquant des échappés.

L’adversaire blanchi en première demie

Le Vert & Or a été la première équipe à mettre des points au tableau indicateur, grâce à la belle tenue de sa défensive au début du premier quart. Les locaux ont alors été contraints à concéder un touché de sûreté. Il aura ensuite fallu attendre à 11:27 du deuxième quart pour voir le pointage changer, et cela, au grand soulagement de l’attaque du Vert & Or, qui réussissait à marquer un premier touché en 2018. C’est le receveur de deuxième année Louis-Charles Moisan, qui a traversé la zone des buts  avec le ballon pour une toute première fois en carrière universitaire, sur un jeu de 16 verges. Le no 11 avait tout juste avant accepté une passe voilée du quart-arrière du Vert & Or partant, Joé Hudon.

Parlant de Hudon, il a amorcé un premier match en carrière avec le Vert & Or et a terminé sa journée avec une fiche de 9 passes complétées en 23 tentatives pour 108 verges par la passe. Le no 5 a concédé une seule interception. L’attaque sous sa direction a accumulé 160 verges en 53 jeux.

Gabriel Polan a de nouveau été le plus productif au sol avec 55 verges de gain en 15 courses.

Outre les deux touchés de Chagnon et Moisan, les autres points marqués par le Vert & Or ont été obtenus par deux convertis, un placement (de 28 verges) et un rouge de la part du botteur recrue Louis Tardif.

Il faudra donc tourner la page rapidement sur cette défaite amère dans le clan sherbrookois. La troupe de l'UdeS pourra compter sur l’appui de ses partisans lors du prochain match, après avoir disputé deux rencontres de suite sur la route. Les porte-couleurs du Vert & Or accueilleront en effet les Carabins de l’Université de Montréal au stade de l’UdeS, le samedi 15 septembre prochain, à 14 h.