Entrevue avec François Courcy, formateur

Comme gestionnaire, savez-vous composer avec le changement?

François Courcy, professeur au Département de psychologie
François Courcy, professeur au Département de psychologie
Photo : Fournie

Composer avec les situations inhabituelles fait partie de la réalité d’un gestionnaire. Réorganisation administrative, compressions budgétaires, réduction des effectifs, fusions, acquisitions, changements technologiques, diversification du marché, arrivée de nouveaux employés, la liste est longue. Ce qu’un gestionnaire fait ou ne fait pas peut faire toute la différence en contexte de changement. Le gestionnaire doit acquérir et développer de nouvelles connaissances, savoir les partager à ses collaborateurs et les intégrer dans son travail.

Plus spécifiquement, le gestionnaire doit développer 3 compétences-clés. D’abord, sa capacité d’adaptation. Comme l’explique François Courcy, formateur, la capacité à s’adapter aux changements est une des principales qualités d’un bon gestionnaire. « Comment augmenter sa capacité à répondre aux changements? L’une des clés est d’avoir un accès optimal à ses ressources personnelles et savoir les mettre à contribution de façon efficiente.»

Par ailleurs, reconnaître ses limites à s’adapter et les communiquer de façon constructive est tout aussi important pour le gestionnaire. Monsieur Courcy souligne que les personnes les plus habiles sauront recourir aux ressources professionnelles disponibles dans leur équipe et leur organisation et orchestrer la contribution de chacun pour faire face aux aléas des changements en cours.

Ensuite, le gestionnaire doit devenir un mobilisateur en contexte de changement. Il ne faut pas négliger l’importance du rôle de l’équipe dans le maintien du succès en contexte de turbulence.  Susciter l’engagement du personnel est essentiel. « En déployant ses ressources personnelles et celles de son équipe et de son entreprise, les gestionnaires s’engagent avec leur équipe envers l’atteinte d’un objectif commun dont ils partageront la réalisation et les succès. », explique le formateur.

Enfin, apprendre à composer avec l’incertitude. Le changement apporte malheureusement aussi son lot d’incertitudes. Changer implique bien souvent de sortir de sa zone de confort afin de trouver un nouvel équilibre, mais offre également l’occasion de se développer tant au plan personnel que professionnel. « Saisir les occasions de changement permettra ainsi d’apprendre à composer avec l’incertitude inhérente à toute responsabilité de gouvernance et d’y déceler des opportunités ou des occasions de croissance significatives. », conclut Monsieur Courcy.

La formation

La formation offerte par l’Université de Sherbrooke, Savoir composer avec un environnement de travail en perpétuel mouvement, a pour but d’aider le gestionnaire à être plus agile à piloter le changement.

Elle d’adresse aux gestionnaires de premier niveau et aux cadres intermédiaires devant composer avec un environnement de travail en perpétuel changement et mener, en contexte de turbulence, leur équipe à atteindre des niveaux de performance élevés.

Tout au long de la formation d’une journée,  les participants pourront interagir lors de la présentation dynamique du contenu et lors des mises en situation.  Ils auront aussi à réaliser des exercices personnels leur permettant une appropriation optimale des outils et méthodes présentés.