Anne Hébert et son petit-cousin à la Galerie d’art

La détermination d’un regard

Photo : Collection UdeS, Fonds Anne Hébert

Anne Hébert, l’une des écrivains québécois les plus appréciés dans le monde, aurait 100 ans cette année. Dans le cadre des activités du centenaire de sa naissance, la Galerie d’art du Centre culturel et le Centre Anne-Hébert présentent, du 7 juin au 7 août, l’exposition La détermination d’un regard : archives littéraires d’Anne Hébert et œuvres d’art de Saint-Denys Garneau. Le grand public est invité au vernissage, qui se tient le mardi 7 juin à 17 h.

Les visiteurs de l’exposition ont la chance de voir 25 tableaux du poète et peintre Hector de Saint-Denys Garneau, le petit-cousin d’Anne Hébert. Parallèlement, les visiteurs peuvent contempler plusieurs documents d’archives littéraires liés à l'oeuvre d'Anne Hébert, dont des manuscrits et dactylographies de l’auteure, ainsi que des pages de ses carnets d’écriture. Plusieurs médailles et autres distinctions remportées par l'écrivaine seront montrées : la médaille du prix Duvernay, décerné en 1958 par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal pour l'ensemble de son œuvre; la médaille du prix des Libraires de France, attribué en 1971 pour son roman Kamouraska; la médaille du prix Athanase-David, décerné en 1978 pour l'ensemble de son œuvre. On pourra aussi y voir des photographies d'Anne Hébert, des affiches de même que le livre d'art Kamouraska.

Anne Hébert : une écrivaine de renommée internationale

Titres envisagés par Anne Hébert pour son roman Kamouraska sur la couverture de la première version du manuscrit, vers 1966.
Titres envisagés par Anne Hébert pour son roman Kamouraska sur la couverture de la première version du manuscrit, vers 1966.
Photo : Archives UdeS, Fonds Anne Hébert

Anne Hébert (1916-2000) publie en 1942 son premier recueil de poèmes Les songes en équilibre, aux éditions de l'Arbre. Elle devra se résoudre ensuite à publier à compte d'auteur son recueil de nouvelles Le torrent (1950) et son deuxième recueil de poèmes Le tombeau des rois (1953). En 1954, elle entreprend un premier séjour en France, où elle rencontrera ses futurs éditeurs au Seuil. Cette maison d'édition accueille son premier roman, Les chambres de bois, en 1958. Dès lors, ses textes connaîtront beaucoup de succès.

L'œuvre d'Anne Hébert, qui compte 21 titres, se partage en différents genres littéraires : poèmes, contes et nouvelles, poème dramatique, textes radiophoniques, téléthéâtre, commentaires et scénarios de films, pièces de théâtre, romans et récits, sans compter le Dialogue sur la traduction et les textes publiés dans des périodiques et des ouvrages ou inédits.

Son œuvre sera couronnée de prix importants dont le Gouverneur général à trois reprises (1960, 1975 et 1992), le prix des Libraires de France en 1971, le Fémina en 1982, le Gilles-Corbeil en 1993 et le France-Québec/Jean-Hamelin en 1999. On lui décernera dix doctorats honoris causa entre 1967 et 1995.

À propos de Saint-Denys Garneau

Hector de Saint-Denys Garneau. Huile sur toile découpée. Collection Musée d'art de Joliette (don de Yves La Roque de Roquebrune).
Hector de Saint-Denys Garneau. Huile sur toile découpée. Collection Musée d'art de Joliette (don de Yves La Roque de Roquebrune).

Hector de Saint-Denys Garneau (1912-1943) est le petit-cousin d'Anne Hébert. De son vivant, il n'a publié qu'un recueil de poèmes, Regards et jeux dans l'espace (1937). Son journal sera publié de façon posthume par ses amis Robert Élie et Jean Le Moyne. Si la littérature occupe une place importante dans sa vie, il est également un grand mélomane et il est peintre, surtout de la nature de Sainte-Catherine, mais aussi de maisons et lieux urbains, d'arrière-cours, souvent, avec des arbres.

Placée sous le commissariat de Nathalie Watteyne et d’Annie Tanguay, avec la collaboration de Julie Fecteau, cette exposition présente un choix d’archives littéraires d’Anne Hébert et d’œuvres d’art d’Hector de Saint-Denys Garneau. Les œuvres sélectionnées proviennent de plusieurs collections privées ou publiques, dont le Musée d’art de Joliette, le Centre culturel et la Bibliothèque Yvonne L. Bombardier, ainsi que les Éditions Fides. Outre le fonds Anne Hébert de l’UdeS, plusieurs autres fonds et collections ont été mis à contribution pour créer cette exposition à la croisée de l'art et de la littérature.

La détermination d'un regard : archives littéraires d'Anne Hébert et œuvres d'art de Saint-Denys Garneau s'inscrit dans la foulée de la Politique des arts et de la culture de l'Université, politique qui réitère l'importance des rapports entre savoir, art et culture.