Dans le cadre de l’activité Branchés, les gars

Des jeunes allumés démystifient la physique

Des éleves de l'École secondaire Verbe divin assistent à un atelier préparé par le Département de physique.
Des éleves de l'École secondaire Verbe divin assistent à un atelier préparé par le Département de physique.
Photo : Fournie par le Conseil du loisir scientifique de l'Estrie, A. Reymbaut

Le Département de physique de l'Université de Sherbrooke a reçu la visite d'élèves du secondaire des écoles le Verbe Divin, le 28 avril dernier à l'occasion de l’activité « Branchés, les gars! », organisée par le Conseil du loisir scientifique de l'Estrie. Cet événement unique en Estrie vise à lutter contre le décrochage scolaire chez les élèves du secondaire

Les élèves ont eu le droit à une présentation sur les grands froids de la part d'Alexis Reymbaut, professionnel de recherche et vulgarisateur en physique. Cette présentation incorporait de nombreuses expériences utilisant de l'azote liquide à -196 °C : les jeunes ont pu voir de leurs propres yeux de l'azote solide à -210 °C et en apprendre plus sur les propriétés fascinantes que peut acquérir la matière à de si basses températures, comme la supraconductivité.

Cet élève montre l'avenir de la technologie : un équivalent quantique des transistors faisant fonctionner les ordinateurs et téléphones portables que nous connaissons aujourd'hui. Ce prototype a été conçu dans le laboratoire du Pr Pioro-Ladrière. 
Cet élève montre l'avenir de la technologie : un équivalent quantique des transistors faisant fonctionner les ordinateurs et téléphones portables que nous connaissons aujourd'hui. Ce prototype a été conçu dans le laboratoire du Pr Pioro-Ladrière. 
Photo : Fournie par le Conseil du Loisir scientifique de l'Estrie, A. Reymbaut

Par la suite, les élèves sont allés visiter quatre différentes stations préparées pour eux : l'atelier mécanique du Département de physique, avec les techniciens en génie mécanique Frédérick Francœur et Benoît Couture; le laboratoire d'optique du Pr Denis Morris, avec ses étudiants au doctorat David Roy-Guay et Branko Petrov, le laboratoire d'information quantique du Pr Michel Pioro-Ladrière, avec son étudiante au doctorat Sophie Rochette, et le laboratoire de bruit quantique du Pr Bertrand Reulet, via les expériences de Jean-Charles Forgues, chercheur postdoctoral.

La visite a donné aux gars une vision unique du Département de physique de l'UdeS, un lieu où se croisent physique quantique, génie mécanique et beaucoup d'émerveillement.