Dans le cadre du Congrès de l’Acfas

Près de 40 chercheurs se questionneront sur les déplacements du religieux contemporain

David Koussens, directeur du CERC.
David Koussens, directeur du CERC.

Photo : Université de Sherbrooke

Réaffirmer l’importance des études sur le phénomène religieux à l’Université et en questionner les fondements épistémologiques. Voilà les principaux enjeux d’un important colloque qui, à l’initiative de David Koussens, Corentine Navennec et Jean-Philippe Perreault (Université Laval), réunira près de 40 chercheurs en études du religieux contemporain les 9, 10 et 11 mai prochain au Congrès de l’Acfas.

Ce colloque s’inscrit dans un contexte où, alors même que la présence de champs traditionnels du savoir universitaire, comme la théologie ou l’exégèse, paraît menacée au sein des universités, une compréhension scientifique globale du religieux est plus que jamais nécessaire. En effet, si la complexification du champ religieux bouleverse toujours plus les frontières des champs disciplinaires, elle en souligne aussi la complémentarité.

Le colloque visera donc à répondre aux questions suivantes : quels sont les nouveaux lieux d’émergence et d’expression du religieux? Dans quelle mesure les savoirs universitaires permettent-ils d’en saisir les déplacements? Quels enjeux épistémologiques implique l’analyse interdisciplinaire du phénomène religieux contemporain?

Le colloque permettra également de relancer la Société québécoise pour l’étude de la religion lors d’une Assemblée générale exceptionnelle qui aura lieu le mardi 10 mai 2016 à 16 h 30 à l’UQAM.