Nouvelle parution | Robert Ingari

Kyrie, Ave Maria, Ave verum corpus. Trois pièces sacrées pour chœur mixte  

kyrie, ave maria, ave verum corpus. Trois pièces sacrées pour chœur mixte a capella, Diem Éditions musicales, 2016, 20 p.
kyrie, ave maria, ave verum corpus. Trois pièces sacrées pour chœur mixte a capella, Diem Éditions musicales, 2016, 20 p.

Les Trois pièces sacrées pour chœur mixte est un recueil de trois œuvres a cappella, chacune composée à une période différente. La première, l'Ave Maria, fut composé en 2000, dans une version plus simple et dans une autre tonalité. Cette version n’a été interprétée qu’une seule fois. La version actuelle fut composée en 2008. Son inspiration se trouve dans les premières mesures de l’œuvre du même titre d’Anton Bruckner, un compositeur que M. Ingari admire beaucoup. Le Chœur de chambre du Canada a enregistré l'Ave Maria de Robert Ingari sur son disque « Reflets de musique sacrée du Canada » qui a été en nomination en 2015 pour le Prix Juno.

Kyrie, composé en 2012, fut initialement le début d’une messe inachevée. Le style grégorien et le langage harmonique furent inspirés par les œuvres du compositeur français, Maurice Duruflé.

L’œuvre la plus récente, Ave verum corpus, fut composée en 2015 et serait celle des trois pièces sacrées la plus complexe au plan harmonique avec des accords parfois très denses et dissonants. Son arc dramatique fut inspiré par le O sacrum convivium, d’Olivier Messiaen. Les trois œuvres font partie du répertoire du Chœur de chambre du Québec, le chœur professionnel fondé par Robert Ingari en 2011. Le Chœur de chambre du Québec les enregistrera sur disque en 2017.

Trois pièces sacrées pour chœur mixte :

Kyrie | Ave Maria | Ave verum corpus

À propos de Robert Ingari

Robert Ingari est professeur agrégé à l’École de musique de l’Université de Sherbrooke où il est responsable et professeur attitré de la maîtrise en direction chorale ainsi que du programme de chant classique. Il est également responsable de l’École d’été de chant choral de l’Université de Sherbrooke dont l’édition 2013 a remporté le prix institutionnel « Grande distinction en enseignement universitaire ».

Comme chef invité, Robert Ingari a dirigé l’Orchestre symphonique de Laval, l’Orchestre symphonique de Longueuil et l’ensemble parisien de musique contemporaine Sequenza 9.3. En tant que compositeur, M. Ingari se consacre à la composition d’œuvres chorales dont plusieurs sont éditées par Cypress Choral Music. Les Three Psalms for Marimba and Choir paraissent sur son CD « Sacred Choruses – Chœurs sacrés » tout comme Psalm 23 et Dona Nobis Pacem tous deux pour chœur et orchestre à cordes.

Ses œuvres ont été entre autres interprétées par le Chœur de chambre du Québec, le Vancouver Chamber Choir, et le Chœur de chambre du Canada qui a enregistré, en 2015, son Ave Maria sur le disque Reflets de musique sacrée du Canada – Une messe canadienne. En mai 2014, son Psalm 23 a eu sa création française au Conservatoire national supérieur de musique de Paris sous la direction de Catherine Simonpietri.

Depuis 2011, Robert Ingari est fondateur et directeur artistique du chœur professionnel le Chœur de chambre du Québec qui, en mars 2015 a fait ses débuts sur la scène de Carnegie Hall à New York. Jeffrey Williams, critique du New York Concert Review a été élogieux en citant ceci : « Conductor Robert Ingari not only led his ensemble with careful attention to details of timbre, but proved to be an accomplished composer as well ».

En 2013, M. Ingari a été nommé « Mérite estrien » par le journal La Tribune de Sherbrooke et Radio-Canada pour son parcours personnel, ses réalisations et son implication dans le milieu de la musique. En plus d’avoir dirigé plusieurs chœurs amateurs dont le Chœur classique de Montréal, le Chœur du musée d’art de Joliette, le Choeur de la montagne et le Chœur symphonique de Sherbrooke, Robert Ingari agit souvent à titre de chef de chœur au camp musical CAMMAC. De 2000 à 2008, il a été professeur adjoint à l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal. En 2015, il a dirigé Sequenza 9.3 et le violoncelliste Henri Demarquette à la Cathédrale Saint-Louis des Invalides dans la création de son œuvre Vient le jour sur un poème du poète québécois, Hélène Dorion pour chœur et violoncelle solo. De plus, Robert Ingari a donné des classes de maître en direction chorale au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon ainsi que des ateliers avec les chœurs français le Chœur Variatio et le Chœur Nicolas de Grigny. Il est un compositeur agréé du Centre de musique canadienne.