Du 9 au 13 mai à l’UQAM

Points de rencontre de la recherche au 84e congrès de l’Acfas

6 000 chercheuses et chercheurs, 4 000 communications scientifiques et plus de 220 colloques : cette année encore le congrès de l’Acfas constitue le rendez-vous incontournable de la recherche au Québec. Sous le thème Points de rencontre, l’événement aura lieu à l’UQAM du 9 au 13 mai. Plus de 200 participants issus de toutes les facultés de l’Université de Sherbrooke prendront part aux activités. Les chercheurs feront état de leurs travaux les plus récents dans une myriade de thèmes de recherche allant de la santé à l’éducation, ou de l’efficacité énergétique à la philosophie. Pour donner un aperçu des sujets qui seront discutés, voici une courte sélection de quelques thèmes d’événements organisés par des spécialistes de l’UdeS. Un lien vers la liste complète des participants de l’UdeS est fournie en fin de texte.

Pr Sébastien Poncet
Pr Sébastien Poncet

Efficacité énergétique industrielle

Au Canada, les secteurs primaire et manufacturier de l’industrie consomment à eux seuls pratiquement la moitié de l’énergie totale. Les secteurs de l’acier, de l’aluminium, de la chimie, du raffinage du pétrole, des mines, entre autres, sont à la fois les plus énergivores et ceux où les plus gros gains en efficacité énergétique peuvent être réalisés grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à une meilleure gestion de l’énergie thermique. Cet évènement est organisé notamment par les professeurs Sébastien Poncet et Nicolas Galanis de la Faculté de génie.

Pre Astrid Brousselle
Pre Astrid Brousselle

Austérité économique et menaces écologiques : recherche et action en santé publique

Depuis quelques années, deux grands enjeux gagnent en importance. D’une part, l’impact des changements climatiques est de plus en plus reconnu, notamment sur la santé des populations. D’autre part, l’austérité économique se fait sentir dans tous les secteurs de la société. La rencontre de ces deux enjeux majeurs appelle à une action urgente, multisectorielle et globale. Afin de réduire les risques pour la population, ces menaces demandent inévitablement de revoir la conception et le fonctionnement de la santé publique. Les responsables de ce colloque sont Pre Astrid Brousselle et Marianne Beaulieu de la Faculté de médecine et des sciences de la santé

Pr Jean-François Desbiens
Pr Jean-François Desbiens

Le travail enseignant à travers le prisme de l’expérience

L’expérience est aujourd’hui une composante incontournable du travail enseignant. Pour les enseignants, elle représente généralement la principale source de leur expertise. Elle est reconnue dorénavant comme élément central de la formation initiale des enseignants. Par l'entremise des stages, les stagiaires font eux-mêmes l’« expérience » du travail, et bénéficient de l’accompagnement d’enseignants chevronnés qui partagent avec eux leurs savoirs d’« expérience ». Ce colloque sera aussi l’occasion d’explorer comment les expériences des uns et des autres se conjuguent dans le travail enseignant et la formation en enseignement. Jean-François Desbiens, professeur à la Faculté d’éducation, fait partie des responsables de ce colloque.

Pr André Duhamel
Pr André Duhamel

La relation de séduction : un lien biologique, moral, politique?

La séduction est au cœur de nos relations, et souvent à notre insu. Nous avons tendance, en Occident, à la réduire aux relations qui relèvent de la sexualité humaine. Mais la relation de séduction, à travers l’histoire, concerne aussi la pédagogie, le politique, l’économie, le monde animal et même notre relation aux choses, créées comme les arts et les lettres, ou non comme le paysage. L’intitulé de ce colloque invite à appréhender la séduction comme une relation complexe et dans la variété de ses manifestations. Pr André Duhamel et Virginie Duceppe-Lamarre de la Faculté des lettres et sciences humaines organisent ce colloque.

Pr David Koussens
Pr David Koussens

Le religieux où on ne l’attend pas : nouveaux enjeux pour la recherche universitaire

Si le phénomène religieux continue d’évoluer dans des sphères qui lui étaient propres, il se maintient également là où on pensait le voir disparaître et rejaillit là où on ne l’attendait pas : milieux artistiques, entreprises de tendance, établissements de santé, médias, système scolaire, monde politique, débats féministes et arène juridique. En recherche, on assiste aujourd’hui à un paradoxe : alors même que la présence de champs traditionnels du savoir universitaire, comme la théologie ou l’exégèse, paraît menacée au sein des universités, une compréhension scientifique globale du religieux est plus que jamais nécessaire. Parmi les responsables de ce colloque, on retrouve Pr David Koussens et Corentine Navennec du Centre d’études du religieux contemporain