Diabète et douleur chronique

Deux équipes de Sherbrooke au cœur de la nouvelle stratégie canadienne de recherche axée sur le patient

L’endocrionologue André Carpentier, M. D., est un des 15 co-chercheurs principaux du réseau dédié au diabète et à ses complications.
L’endocrionologue André Carpentier, M. D., est un des 15 co-chercheurs principaux du réseau dédié au diabète et à ses complications.
Photo : Robert Dumont

Deux équipes de Sherbrooke, dirigées par les professeurs-chercheurs André Carpentier et Louis Gendron, font partie des équipes de recherche canadiennes qui vont bénéficier de 50 millions $ sur cinq ans des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et de divers partenaires afin de créer des réseaux de recherche pancanadiens pour lutter contre le diabète et ses complications et contre la douleur chronique.

Ces investissements ont lieu dans le cadre de la nouvelle stratégie canadienne de recherche axée sur le patient (SRAP) mise de l’avant par les IRSC et qui vise à améliorer la santé des patients aux prises avec des maladies chroniques non-transmissibles. Ces réseaux mettront en contact des chercheurs, des professionnels de la santé, des responsables des politiques et des patients dans tout le pays pour transformer les structures de recherche et améliorer la santé des patients atteints de ces maladies.

Chaque réseau soutenu par l’initiative SRAP reçoit 12,45 millions $ sur 5 ans des IRSC, un montant qui est plus que doublé avec le soutien de partenaires publics et privés. La Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke et le Centre de recherche du CHUS (CRCHUS) participent conjointement dans ce projet avec une contribution de 1,5 million $ sur cinq ans.

Le diabète et ses complications

L’endocrionologue André Carpentier, M. D., est un des 15 co-chercheurs principaux du réseau dédié au diabète et à ses complications. « Un patient sur trois hospitalisé au Canada est traité avec au moins un médicament antidiabétique », dit le Pr Carpentier, directeur du thème diabète, obésité et complications cardiovasculaires de la FMSS et titulaire de la Chaire de recherche IRSC-GSK sur le diabète. Les complications du diabète peuvent souvent être évitées si détectées et traitées de façon précoce. La création de ce réseau facilitera la mise en commun de données et de plateformes de recherche clinique.»

Lutter contre la douleur chronique

Le Pr Louis Gendron. Ph. D., dirige une équipe qui contribuera au réseau SRAP dédié à la douleur chronique.
Le Pr Louis Gendron. Ph. D., dirige une équipe qui contribuera au réseau SRAP dédié à la douleur chronique.
Photo : Robert Dumont

Une équipe de chercheurs dirigée par le Pr Louis Gendron. Ph. D., contribuera pour sa part au réseau SRAP dédié à la douleur chronique, avec le soutien du Réseau québécois de recherche sur la douleur. « Nous voulons augmenter notre capacité à former des professionnels hautement qualifiés en recherche et dans le traitement de la douleur afin d’offrir les meilleurs traitements possibles, voire des traitements personnalisés aux patients atteints de douleur chronique », dit Louis Gendron, cochercheur principal et directeur du thème inflammation-douleur de la FMSS. Son équipe contribuera à tous les aspects de ce projet pancanadien. « Notre groupe sera surtout impliqué dans l’étude des analgésiques afin de comprendre pourquoi ils n’ont pas les mêmes effets chez tous les patients.»

« L’implication de deux équipes de scientifiques dans ces réseaux nationaux constitue une belle opportunité pour établir des collaborations au niveau pancanadien et faire ainsi rayonner l’excellence de la recherche en Estrie, précise Pr Jean-Pierre Perreault, vice-doyen à la recherche et à l’enseignement supérieur à la FMSS. Notre participation à ce vaste programme est un atout indéniable pour recruter des étudiants aux études supérieures dans nos programmes et nos laboratoires », conclut-il.