Grand chantier de modernisation de la bibliothèque

Lavery donne son nom à la nouvelle classe de pédagogie inversée

Le 22 mars 2016, en reconnaissance du soutien financier du cabinet Lavery, la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke procédait à la désignation de sa nouvelle classe de pédagogie inversée, la salle Lavery Avocats.

Depuis le 23 mars 2016, la nouvelle classe de pédagogie inversée porte officiellement le nom de Salle Lavery, une désignation motivée par une généreuse contribution du cabinet aux travaux de rénovation majeurs qui seront entrepris dans le cadre du Grand chantier de de modernisation de la bibliothèque de droit.

François Dubé, directeur général de La Fondation de l'Université de Sherbrooke, Luc Borduas, Sébastien Lebel-Grenier, Lucie Laflamme, André Vautour, Christian Dumoulin, associé directeur au bureau de Sherbrooke, Philippe Bédard, président de l'AGED, et Armand Armand Djavidi, président de l'AGECSDUS.
François Dubé, directeur général de La Fondation de l'Université de Sherbrooke, Luc Borduas, Sébastien Lebel-Grenier, Lucie Laflamme, André Vautour, Christian Dumoulin, associé directeur au bureau de Sherbrooke, Philippe Bédard, président de l'AGED, et Armand Armand Djavidi, président de l'AGECSDUS.
Photo : Université de Sherbrooke

En présence de plusieurs diplômés de la Faculté, aujourd’hui membres de l’équipe de Lavery, du président du conseil d’administration du cabinet, Me André Vautour, de plusieurs avocates, avocats, associées et associés du cabinet, du président de La Fondation de l’Université de Sherbrooke, Me Luc Borduas, de membres des associations étudiantes, du personnel administratif et du personnel enseignant de la Faculté, le doyen Sébastien Lebel-Grenier a une fois de plus remercié chaleureusement Lavery. « C’est un geste qui est très significatif par l’ampleur du don et par l’importance qu’il représente objectivement pour nous aider à réaliser ce projet. C’est aussi un geste qui témoigne d’un engagement profond envers la relève et envers la Faculté. »

La désignation de la salle de pédagogie inversée en l’honneur du cabinet devenait parfaitement logique compte tenu de la vision de Lavery et de la relation d’étroite collaboration qui unit le cabinet à la Faculté. « La salle dans laquelle on se trouve reflète un autre élément extrêmement important pour la Faculté. On est reconnu pour ce j’aime appeler une tradition d’innovation, pour être à l’avant-garde des besoins de formation de nos étudiants, à la fois dans nos programmes et dans nos méthodes d’enseignement. »

La vice-rectrice aux études de l’Université de Sherbrooke, la professeure Lucie Laflamme, a ensuite également salué le geste du cabinet. Elle a souligné que l’Université de Sherbrooke était privilégiée de pouvoir bénéficier, en plus des innombrables investissements personnels et professionnels de l’équipe de Lavery, du généreux soutien financier du cabinet. « Grâce à votre contribution remarquable, les objectifs de notre campagne majeure se concrétisent. Notre chantier de modernisation de la bibliothèque de droit est un rêve qui devient réalité. La salle Lavery que nous dévoilons ce soir est tout à votre honneur, à votre image aussi. En effet, l’approche pédagogique inversée qui y sera privilégiée est novatrice et mobilisante, a-t-elle affirmé. Au nom de notre communauté universitaire, merci à la grande équipe de Lavery et à tous nos généreux donateurs. »

De son côté, André Vautour a souligné l’attachement profond que nourrit Lavery envers la Faculté. « La Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke est une grande institution universitaire, une institution novatrice qui se démarque par la qualité de son enseignement, par son dynamisme et par son approche pédagogique particulièrement adaptée à la réalité du marché du travail. C’est donc avec une grande fierté que Lavery s’associe à l’Université de Sherbrooke dans le cadre du Grand chantier de modernisation de la bibliothèque de droit. »