Journées des sciences humaines 2016

La place des étudiants dans l'intégration des étudiants internationaux à Sherbrooke

Pour plusieurs, étudier à l’international est un rêve. Découvrir un nouveau pays, fréquenter des gens d’une autre culture, suivre des cours différents, etc. Bref, une occasion parfaite pour vivre une expérience scolaire hors du commun. L’intégration d’un étudiant international dans une université étrangère n’est toutefois pas toujours évidente, ce qui rend l’implication des autres étudiants importante pour faciliter son immersion. Tatiana Romanova, coordonnatrice du Programme de parrainage pour les étudiants internationaux à l’Agence des relations internationales de l’Université de Sherbrooke (ARIUS), propose d’aborder la question de la place des étudiants dans l’intégration des étudiants internationaux à Sherbrooke dans le cadre d’une table ronde lors des Journées des sciences humaines.

L’importante croissance des étudiants nouvellement arrivés à Sherbrooke amène de nombreux défis au sein de la communauté universitaire. Effectivement, la ville estrienne attire beaucoup de gens qui souhaitent étudier au Québec puisque, contrairement aux métropoles, elle effraie moins les nouveaux arrivants. « Souvent, nous pensons que l’intégration est plus facile à Montréal. Ce n’est pas l’endroit où nous allons qui affecte notre intégration, ce sont surtout les gens que nous rencontrons qui l’influencent », avance Tatiana Romanova, également étudiante à la maîtrise en communication.

Il existe plusieurs façons de s’impliquer auprès des étudiants internationaux dans le contexte universitaire. Que ce soit grâce à un programme de parrainage ou à une association, il est possible d’aider à sa façon les nouveaux arrivants. « À mon avis, les étudiants internationaux représentent une force et une richesse pour une communauté universitaire, ajoute l’étudiante. Il est important de s’informer sur les moyens de les aider dans leur intégration. »

L’objectif de la table ronde La place des étudiants dans l'intégration des étudiants internationaux à Sherbrooke est d’amorcer une discussion sur cette problématique en rassemblant plusieurs points de vue : des employés de l’Université de Sherbrooke, des étudiants impliqués dans l’entraide interculturelle, des étudiants internationaux ainsi que des chercheurs du domaine de l’immigration. Joignez-vous à cette discussion touchant toute la communauté universitaire le mardi 29 mars, dès 12 h, à l’Agora du Carrefour de l’information.

Participants à la table ronde

  • Michèle Vatz-Laaroussi, professeure titulaire à l’École de travail social de l’Université de Sherbrooke
  • Benoît Côté, professeur agrégé et responsable du cheminement en psychologie organisationnelle au Département de psychologie de l’Université de Sherbrooke
  • Julie Desnoyers, coordonnatrice du Programme des étudiantes et des étudiants internationaux à l’ARIUS
  • Guillain Barack, membre du Programme des étudiants réfugiés de l'Université Bishop’s (PER) et ancien étudiant parrainé réfugié 
  • Anna-Lissa Raymond, vice-présidente aux activités à l’Association interculturelle des étudiantes et des étudiants de l’Université de Sherbrooke (AIEUS)

Une activité organisée dans le cadre des Journées des sciences humaines 2016

Découvrez le savoir-faire et les réalisations des chercheuses et des chercheurs en sciences humaines lors de la première édition des Journées des sciences humaines, qui se déroulera du 29 au 31 mars 2016 sur le Campus principal et sur le Campus de la santé. Cet évènement se propose de mettre en valeur ces disciplines à travers toute une série dʼactivités : conférences, expositions, tables rondes, remise de prix, concert, etc. Ces activités sont gratuites et ouvertes à toutes et à tous.

Venez voir comment ces femmes et ces hommes travaillent à dessiner le monde de demain.