Stage en environnement au Pérou : volet 2

Apprendre dans un contexte extraordinaire

Voici le bac de compost construit lors du volet 1. Les stagiaires de l’équipe actuelle l’utilisent tous les jours pour y mettre les restes de table. Aujourd'hui, il y a déjà deux compartiments remplis de matières compostables.
Voici le bac de compost construit lors du volet 1. Les stagiaires de l’équipe actuelle l’utilisent tous les jours pour y mettre les restes de table. Aujourd'hui, il y a déjà deux compartiments remplis de matières compostables.

Janvier 2016, ils sont sept à prendre l’avion en direction de Comas au Pérou. Laury Aspirault, Arianne Guimond Verrette et Laurence Madore‑Belhumeur étudient en environnement; Valérie Labelle en génie biotechnologie; Pierre‑Olivier Tremblay et Christophe Lautru en génie chimique et Carl Chantigny en génie civil.

Les mandats à réaliser sont intimement reliés à l’environnement : sensibilisation auprès de la population, éducation, communication, rédaction d’une étude sur le compostage, projet pilote de compostage et revitalisation des berges d’un fleuve. Lors du volet 1, à l’été 2015, une autre équipe de stagiaires a posé les bases de ses projets. Cet hiver, c’est aux stagiaires du volet 2 d’assurer la relève.

Le volet 3 sera réalisé durant l’hiver 2017.
Avis à celles et ceux qui seraient intéressés
à vivre cette expérience.


Les stagiaires de l’équipe actuelle et des membres de Juventud Kollek, un regroupement de jeunes qui étaient en charge de les accueillir, lors d’une visite guidée de Collique.
Les stagiaires de l’équipe actuelle et des membres de Juventud Kollek, un regroupement de jeunes qui étaient en charge de les accueillir, lors d’une visite guidée de Collique.

Le Carrefour de solidarité internationale (CSI) est l’instigateur de ce stage avec ses partenaires : le Centre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE), le Service des stages et du placement (SSP) de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’Ayni Desarrollo, une ONG péruvienne ayant comme but de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être social des populations en situation de pauvreté.


« Ma motivation était de faire de mon deuxième stage une expérience non pas seulement de travail, mais de vie. » - Laury, étudiante de 2e année du baccalauréat en études de l’environnement


Quoi de mieux pour cela que d’aller vivre et de travailler dans un pays complètement différent du sien. D’ailleurs, Laury explique qu’elle a dû faire face aux mises en garde de son entourage, surtout en lien avec la sécurité. C’est ce qui l’a fait hésiter un moment. Rendue sur place, après seulement quelques jours, son réseau d’amis et de personnes ressources s’est construit. Rapidement, elle a senti que sa sécurité était assurée.

Les stagiaires interrogés sur les défis rencontrés conseillent aux futures participantes et aux futurs participants d'oublier tous leurs a priori et de se laisser porter au rythme des nouvelles découvertes. « La vie ici n'a rien à voir avec ce à quoi nous sommes habitués tant au niveau du rythme qu'au niveau des normes sociales, remarque Laurence, travailler dans un pays en voie de développement fait aussi en sorte de voir les enjeux Nord-américains sous un nouvel angle et permet, selon moi, d'avoir une vision des choses plus juste. »


« Dans le cadre du stage au Pérou, je peux aisément développer plusieurs qualités recherchées en milieux de travail telles que la polyvalence, la débrouillardise ou l'autonomie. » - Laurence, étudiante à la maîtrise en environnement


Visite inoubliable à Huacachina, une oasis dans le désert où l’on trouve de belles auberges de jeunesse. « On a visité le désert avec les
Visite inoubliable à Huacachina, une oasis dans le désert où l’on trouve de belles auberges de jeunesse. « On a visité le désert avec les "dune buggy", et dévalé d’énormes dunes en "sandboard" » - Laura

Notez que ce stage est réalisé dans le cadre du programme Québec sans frontières du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, en collaboration avec l’Association québécoise des organismes de coopération internationale.

Intéressé par un stage au Pérou? À l’hiver 2017 se déroulera le volet 3 du projet. Envoyez votre cv et une lettre de motivation d’ici 8 avril à stageoci@csisher.com