Une nouvelle Chaire de recherche du Canada pour le professeur Nadi Braidy

La force de l'union des nanomatériaux

«Un nanomatériau, c’est 50 000 fois plus petit qu’un cheveu humain!» Grâce aux propriétés extraordinaires que leur confère leur petite taille, les nanomatériaux sont désormais présents tout autour de nous au quotidien. Nadi Braidy, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en synthèse et caractérisation des nanomatériaux multifonctionnels, assemble les différents nanomatériaux pour en exploiter simultanément leurs propriétés. En plus d’hériter des propriétés des composants individuels, ces nanomatériaux présentent des capacités accrues résultant de leur synergie.

Les travaux de la nouvelle Chaire de recherche du Canada en synthèse et caractérisation des nanomatériaux multifonctionnels de l’Université de Sherbrooke, annoncée officiellement par le gouvernement canadien le 9 février dernier, ont pour objectifs plus précis de mettre au point des méthodes de synthèse de nanomatériaux hybrides déployables à grande échelle, de développer des méthodes innovantes de caractérisation à l’échelle du nanomètre et de les mettre en application afin de résoudre des problématiques complexes telle que la catalyse.

Les matériaux développés par Nadi Braidy seraient applicables dans de nombreux domaines: procédés de transformation des gaz toxiques, bioprocédés pour la filtration des eaux usées en passant par des revêtements durcissants pour les aubes de turbines.