Pr Louis Taillefer au cœur d'une collaboration internationale

Découverte du point cardinal de l'état supraconducteur

Le professeur Louis Taillefer est passionné par la supraconductivité et plus particulièrement par les cuprates qu’il étudie depuis près de 25 ans. Physicien reconnu internationalement, il contribue par ses recherches à mieux comprendre ces matériaux qui demeurent les meilleurs supraconducteurs connus à ce jour.

Le professeur Louis Taillefer est passionné par la supraconductivité et plus particulièrement par les cuprates qu’il étudie depuis près de 25 ans. Physicien reconnu internationalement, il contribue par ses recherches à mieux comprendre ces matériaux qui demeurent les meilleurs supraconducteurs connus à ce jour.

« La grande force du Pr Taillefer, c’est de mettre fin à des débats », explique Alexis Reymbaut, Ph.D.*. C’est exactement ce que le chercheur et une équipe de collaborateurs internationaux ont fait en dévoilant un principe organisateur pour les électrons dans les cuprates, clé de la supraconductivité à température élevée.

Cette équipe a cerné une transition au cœur de la matière, un point critique, qui pourrait expliquer pourquoi les cuprates recèlent une puissance supraconductrice si impressionnante.  « Il est très probable que ce point critique explique pourquoi la supraconductivité se manifeste, et pourquoi elle le fait avec une telle force », indique Louis Taillefer. Les nouveaux résultats sont publiés dans la revue Nature.

Ces recherches ont été réalisées dans le cadre du programme Matériaux quantiques de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA). L’étude a su allier l’expertise du professeur Doug Bonn, du professeur émérite Walter Hardy et du spécialiste des matériaux Ruixing Liang de l’Université de la Colombie-Britannique en matière de fabrication des cuprates ; du professeur Louis Taillefer et du reste de son équipe en matière d’analyse et de l'équipe dirigée par Cyril Proust, chercheur CNRS**, du Laboratoire national des champs magnétiques intenses (LNCMI), dans la production de puissants champs magnétiques.

Selon les chercheurs, cette nouvelle découverte servira de point cardinal pour la recherche en supraconductivité, ce qui les mènera à une nouvelle compréhension des supraconducteurs.

*M. Reymbaut, docteur en physique théorique, a agi à titre de consultant pour le contenu scientifique de ce reportage.

**Centre national de la recherche scientifique (France)