Prix du 1er Startup Weekend de Shawinigan

Jean-Philippe Coutu, Pierre-Olivier Lemire et leur équipe remportent le premier prix grâce à leur projet d’affaires Algoméga

De gauche à droite : Caroline Prud'HommeDenis MorinIsaac TremblayCharles DescôteauxFrancis PetitclercGabriel LareauJean-Philippe CoutuÉmile CossettePierre-Olivier LemireDavid Descôteaux

De gauche à droite :
Caroline Prud'Homme
Denis Morin
Isaac Tremblay
Charles Descôteaux
Francis Petitclerc
Gabriel Lareau
Jean-Philippe Coutu
Émile Cossette
Pierre-Olivier Lemire
David Descôteaux


Photo : Fournie par Algoméga

Environ 80 futurs entrepreneurs étaient présents les 20, 21 et 22 novembre derniers à Shawinigan pour la première édition locale du Startup Weekend. L’événement, organisé par le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, débutait le vendredi, soirée pendant laquelle les participants partageaient leurs idées de création d’entreprises innovatrices. Par la suite, les participants votaient pour les meilleurs projets puis formaient des équipes de travail. Du vendredi au dimanche, environ 54 heures de travail ont été investies pour créer un produit minimalement viable. Tout au long de la fin de semaine, coatchs, conférenciers et juges suivaient l’évolution des projets.

Outre Jean-Philippe Coutu, étudiant de 3e année au baccalauréat en biologie moléculaire et cellulaire à l’Université de Sherbrooke et Pierre-Olivier Lemire, diplômé de la maîtrise en environnement à l’Université de Sherbrooke, l’équipe est composée de Gabriel Lareau, David Descôteaux, Charles Descôteaux, Francis Petitclerc et Emile Cossette. Ceux-ci ont remporté le premier prix avec leur projet Algoméga. « Nous souhaitons produire des oméga 3 en faisant croître des microalgues dans des fermenteurs pour ensuite en faire de la nourriture pour les animaux d’élevages. Ceci aurait comme effet d’enrichir la viande en oméga 3 ce qui va s’avérer très important dans les prochaines décennies étant donné qu’un rapport de l’ONU indique qu’il va manquer de poissons dans les océans pour l’alimentation humaine aux environs de l’an 2048 » explique Jean-Philippe Coutu.

Le premier prix représente un montant équivalent à 6 000 $ : occupation d’un bureau d’affaires pour une année complète au Centre entrepreneurial Alphonse-Desjardins à Shawinigan, un service de graphisme (conception du logo, cartes d’affaires, site web), 5 h de services professionnels en droit des affaires, 5 h de services professionnels en finance et comptabilité, en plus d’une soirée dans la loge des brasseries Le Trou du Diable et Broadway pour assister à un match des Cataractes.

« J’ai décidé de me lancer en affaires, car j’ai toujours eu envie de créer des nouvelles choses et de travailler sur des idées qui peuvent faire progresser l’humanité. Pour moi l’entrepreneuriat représente le meilleur moyen d’accomplir tout ce que je veux faire dans ma vie et de rebâtir le monde à mon image. Celui d’un monde où les technologies sont mieux adaptées à nos besoins, mais surtout à notre environnement» raconte Jean-Philippe Coutu.

Selon les organisateurs, 12 % des projets qui germent dans le cadre des Startup Weekend se réalisent par la suite. Plus de 660 villes dans 120 pays dans le monde organisent ce genre d'activités chaque année.