Du 1er novembre au 16 décembre 2015

« Entre l'auteur et le lecteur : l'archive », une exposition à visiter

Brochure publicitaire des Éditions Fides en 1957, présentée dans le cadre de l'exposition « Entre l'auteur et le lecteur : l'archive ».
Brochure publicitaire des Éditions Fides en 1957, présentée dans le cadre de l'exposition « Entre l'auteur et le lecteur : l'archive ».

Photo : Université de Sherbrooke

« À travers des exemples précis, l’exposition "Entre l’auteur et le lecteur : l’archive" propose une plongée au cœur de l’histoire du livre et de la littérature du Québec, depuis le milieu du XXe siècle, explique la professeure Marie-Pier Luneau, commissaire de cette exposition avec Julie Fecteau, archiviste à l’UdeS. Basée surtout sur le fonds des Éditions Fides et, en appui, sur les fonds des Éditions de l’Hexagone, d’Anne Hébert, d’Henri Tranquille et de Jean Simard, cette exposition montre que les pièces que laissent derrière eux les gens du livre chuchotent en effet des paroles enfouies qui, une fois réunies, dévoilent les secrets de la fabrication des livres et des messages qu’ils véhiculent. »

De gauche à droite : Marie-Pier Luneau, spécialiste de l'histoire de l'édition littéraire au Québec; Kristina Bernier, étudiante à la maîtrise en études françaises; Julie Fecteau, archiviste.
De gauche à droite : Marie-Pier Luneau, spécialiste de l'histoire de l'édition littéraire au Québec; Kristina Bernier, étudiante à la maîtrise en études françaises; Julie Fecteau, archiviste.

Photo : Université de Sherbrooke

Après un passage remarqué à Longueuil en juillet dernier, cette exposition arrive enfin sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke. En collaboration avec les membres du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ), l’Université de Sherbrooke a recueilli, au cours des dernières décennies, de précieux fonds d’archives liés à l’histoire du livre. L’exposition illustre combien ces documents de diverses natures sont fondamentaux pour l’avancement du savoir dans la discipline.

Elle montre entre autres comment plusieurs intervenants contribuent à la transformation du livre, depuis l’auteur, jusqu’au lecteur. Elle dévoile notamment certains cahiers de notes et manuscrits d’Anne Hébert, des extraits de correspondance entre Félix Leclerc et son éditeur, l’exemplaire original du Refus global, des photographies des expositions de peintres automatistes en 1948, et plusieurs autres documents exceptionnels. Ces archives sont accompagnées de textes racontant des pans méconnus de l’histoire culturelle du Québec.

Photo : Université de Sherbrooke

L’exposition « Entre l’auteur et le lecteur : l’archive » sera présentée du 1er novembre au 16 décembre 2015 à la Bibliothèque Roger-Maltais, pavillon Georges-Cabana (B2) du campus principal de l’Université de Sherbrooke.

À propos du GRÉLQ

Fondé en 1982 par les professeurs Richard Giguère et Jacques Michon, le GRÉLQ regroupe quelque vingt professeurs et étudiants qui mènent des recherches sur l’histoire du livre au Québec. Parmi les créneaux de recherches auxquels s’intéressent actuellement les chercheurs, on retrouve les métiers du livre au Québec, le marché du livre contemporain ainsi que les archives littéraires et éditoriales. Le GRÉLQ organise régulièrement des séminaires et des colloques. Il publie la revue internationale Mémoires du livre/Studies in Book Culture, disponible sur le portail Érudit.