Une Journée internationale de la musique célébrée sur des airs d’excellence!

Le directeur de l'École de musique, le professeur Mario Boivin, a tenu à réitérer sa reconnaissance envers les généreux donateurs qui, grâce à leur appui fidèle, contribuent activement à la mission d’enseignement et au soutien de l’excellence des étudiants.
Le directeur de l'École de musique, le professeur Mario Boivin, a tenu à réitérer sa reconnaissance envers les généreux donateurs qui, grâce à leur appui fidèle, contribuent activement à la mission d’enseignement et au soutien de l’excellence des étudiants.
Photo : Université de Sherbrooke

En poursuivant vos études en musique, vous allez ainsi travailler pour le mieux-être de notre société.

Tel était le message qu’a transmis Roger Desbiens, président du conseil d’administration de la Fondation Festival du Lac Massawippi, aux étudiantes et aux étudiants de l’UdeS à l’occasion de la Journée internationale de la musique le 1er octobre dernier.

Une journée bien particulière qu’a tenu à souligner l’École de musique en présentant son 18e Midi-concert, tradition annuelle à laquelle s’ajoute l’attribution des bourses Cristian-Carbonneau (1500 $) et Fondation Festival du Lac Massawippi (1000$), décernées cette année respectivement à un étudiant et à une étudiante émérites : Samuel Galer-Larouche, étudiant en 2e année au baccalauréat en musique, cheminement en composition et musique à l’image et Mélodie Rabatel, étudiante à la maîtrise en direction chorale.

Une formation qui ouvre divers horizons et des enseignants accessibles en tout temps

M. Martial Carbonneau et Mme Lyse Paquette, initiateurs du fonds, accompagnés de la doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines, la professeure Christine Hudon, ont remis la bourse Cristian Carbonneau (1500 $) à M. Samuel Galer-Larouche.
M. Martial Carbonneau et Mme Lyse Paquette, initiateurs du fonds, accompagnés de la doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines, la professeure Christine Hudon, ont remis la bourse Cristian Carbonneau (1500 $) à M. Samuel Galer-Larouche.
Photo : Université de Sherbrooke

Originaire de Granby, Samuel s’est dit attiré par ce programme offert à Sherbrooke, parce qu’il est le seul au Québec présentant tous les domaines de la composition. « Le milieu professionnel demande une certaine polyvalence, de pouvoir composer dans plein de genres.

La formation à l’UdeS nous permet de toucher à divers styles en plus d’avoir la chance, pendant les deux dernières années, de suivre des séminaires privés avec des enseignants réputés pour, à ce stade, se spécialiser dans un domaine particulier.

À ces possibilités offertes à l’UdeS s’ajoute l’accessibilité des enseignants : « Les petites cohortes et la disponibilité des enseignants, c’est quelque chose de précieux et qu’on ignore avant de venir à l’UdeS, mais quand tu y gouttes, tu ne peux plus t’en passer. Les enseignants répondent même à nos courriels la fin de semaine! »

Tromboniste au cégep, Samuel a laissé de côté sa carrière d’interprète pour se concentrer sur la composition de musique de films, sa passion. « C’est comme ça que j’ai décidé de faire de la musique : en étant moi-même touché par de la musique de films. Je veux avoir un impact sur les gens et leur faire vivre une belle expérience musicale et cinématographique. » Impliqué au Cercle de composition musicale de l’UdeS à titre de secrétaire, Samuel est également superviseur d’examens lors des journées d'auditions, aide à la recherche et guide ambassadeur de l’École de musique lors des journées portes ouvertes et des visites guidées.

Le chant choral pour donner et créer de l’énergie

M. Roger Desbien, président du conseil d’administration de la Fondation Festival du Lac Massawippi et la doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines, la professeure Christine Hudon, ont remis une bourse de 1000 $ à Mélodie Rabatel.
M. Roger Desbien, président du conseil d’administration de la Fondation Festival du Lac Massawippi et la doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines, la professeure Christine Hudon, ont remis une bourse de 1000 $ à Mélodie Rabatel.
Photo : Université de Sherbrooke

Issue d’une famille de musiciens, installée au Québec depuis maintenant six ans, Mélodie Rabatel, que le prénom prédestinait déjà à la musique, s’est sentie touchée par cette récompense. Chanteuse et pianiste de formation, c’est en commençant à diriger des chœurs de façon amateur qu’elle a décidé de poursuivre ses études dans ce domaine. « J’ai découvert un nouveau métier : la direction chorale! J’ai du travail ici et de belles perspectives s’offrent à moi », témoigne celle  qui dirige présentement deux chœurs : l’Ensemble Vocal les Nanas et le Chœur de la Paroisse St-Claude, en plus d’être répétitrice aux Petites Voix du Plateau, un chœur réunissant des voix d’enfants âgés entre 6 et 14 ans, assistante chef et pianiste pour l’Ensemble vocal DivertisSon.

La direction chorale allie deux aspects que j’aime. D’abord, il y a le côté musical – on peut faire de la broderie avec le chant choral – et il y a tout l’aspect humain, social, qu’est celui de gérer des gens, de diriger un groupe de 30, 80 personnes… Ce désir de créer de l’énergie et de donner. Il y a, dans le chant choral, toute cette notion de partage!

Sur des airs d’excellence!

Jean-Philippe Bilodeau, flûtiste, accompagné au piano par Dantonio Pisano
Jean-Philippe Bilodeau, flûtiste, accompagné au piano par Dantonio Pisano
Photo : Université de Sherbrooke

Afin de rendre hommage à la musique, l’auditoire a eu droit à deux prestations musicales. Jean-Philippe Bilodeau, flûtiste, accompagné au piano par Dantonio Pisano, ont offert au public une interprétation du Rondo de Mozart, puis le mouvement Andatino de la Sonate en ré majeur, op. 94 de Prokofiev. Par la suite, Samuel Galer-Larouche, récompensé un peu plus tôt, a fait entendre sa composition originale, Chihuahua-Picante, enregistrée par le Stage Band de l’École de musique.

M. Roger Desbiens a exprimé ses convictions profondes du pouvoir de la musique sur le comportement humain, physique et social des individus et le mieux-être de la société.

M. Roger Desbiens a exprimé ses convictions profondes du pouvoir de la musique sur le comportement humain, physique et social des individus et le mieux-être de la société.


Photo : Université de Sherbrooke

L’École de musique a également procédé au tirage d’une paire de billets pour le Concert Olé! de l’OUS, qui sera présenté le 22 novembre au Centre culturel. Éric Barolet fut l’heureux gagnant!