Collation des grades 2015

L’UdeS a remis sept doctorats honorifiques

La rectrice Luce Samoisette durant la cérémonie
La rectrice Luce Samoisette durant la cérémonie

Près de 10 000 personnes se sont réunies ce samedi 26 septembre pour vivre le rituel d’investiture de la collation des grades à l’Université de Sherbrooke. Durant cette journée solennelle, sept personnalités d’exception ont reçus le titre de docteur honoris causa. Ainsi, la rectrice Luce Samoisette a décerné un doctorat d’honneur institutionnel à Gérard Bouchard, tandis que les doyens de plusieurs facultés ont remis des doctorats honorifiques à Jean-Guy Belley, Paul Corkum, Pierre Lavoie, André L'Espérance, Jacky Mazars et André-Jacques Neusy.


Gérard Bouchard, docteur d'honneur de l’Université

Gérard Bouchard, historien, sociologue et écrivain
Gérard Bouchard, historien, sociologue et écrivain
Photo : fournie

Historien, sociologue et écrivain, Gérard Bouchard est professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi. Il a fondé la Société interuniversitaire de recherches sur les populations, qui devient en 1994 l'Institut interuniversitaire de recherches sur les populations. Avec ses collaborateurs, Gérard Bouchard développe un important projet de recherche sur les populations : le fichier BALSAC. Ce projet compile cinq millions d'actes de l'état civil et permet la reconstitution automatique des liens généalogiques et de la structure de la parenté de la population du Québec sur plus de quatre siècles.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la dynamique comparée des imaginaires collectifs depuis 2002, cet intellectuel très engagé a, entre autres, coprésidé avec le philosophe Charles Taylor la Commission de consultation du Québec sur les pratiques d'accommodement reliées aux différences culturelles (2007-2008).

Gérard Bouchard mène depuis plus de 40 ans des travaux novateurs sur le Québec, les sociétés neuves, les identités et les imaginaires collectifs, travaux pour lesquels il a reçu plusieurs prix prestigieux. Chercheur infatigable, il signe plus de 300 articles, une vingtaine d'ouvrages et trois romans. Les idées, les méthodologies et les infrastructures de recherche qu'il développe exercent une influence profonde sur plusieurs domaines et ont un retentissement qui dépasse les frontières québécoises et canadiennes. Son œuvre riche et inspirante constitue un important legs à la communauté de recherche.


André L'Espérance, docteur d’honneur en administration

Le parcours d'André L’Espérance s'avère exemplaire, tant comme entrepreneur que personne engagée dans sa communauté. Il s'illustre dans de multiples secteurs de l'économie québécoise et sait insuffler une vitalité remarquable dans toutes les organisations dans lesquelles il s'implique. Redressement d'entreprises, fusions et acquisitions, expansion, développement touristique et régional, il cumule les succès et contribue toujours activement à la croissance économique, sociale et culturelle de son milieu, comme en témoignent ses implications dans la transformation du réseau hospitalier estrien, dans la stratégie de développement de la Ville de Sherbrooke, dans le domaine artistique de la région et dans l'évolution de l'Université de Sherbrooke. Bref, il est un entrepreneur modèle, une figure motivante tant pour les hommes d'affaires établis que pour les finissants universitaires.


Jean-Guy Belley, docteur d'honneur en droit

Sommité dans le domaine de la théorie du droit, Jean-Guy Belley entreprend sa carrière professorale d’abord à l'Université Laval, puis à l'Université McGill, en tant que titulaire de la Chaire Sir William C. Macdonald. Les travaux de M. Belley s'inscrivent dans le domaine de la sociologie du droit et du droit privé et marquent de manière exceptionnelle le pluralisme juridique. Sa profonde influence sur l'évolution de la recherche en droit au Québec est déjà reconnue par la communauté juridique, qui le voit comme l'un des plus éminents universitaires de sa génération. En outre, la carrière de Jean-Guy Belley est inspirante pour des juristes qui choisissent de se consacrer à l'enseignement universitaire. Elle offre aussi un modèle pour les jeunes diplômés qui peuvent parcourir ses écrits et ainsi découvrir des dimensions insoupçonnées de la discipline qu'ils ont choisie.


Jacky Mazars, docteur d'honneur en génie

Jacky Mazars fait partie des chercheurs qui ont marqué le génie civil en France. Il assume ce leadership au plan international au sein d’une communauté qui reconnaît sa pensée originale et innovante en matière de comportement sismique des structures et de sûreté des ouvrages sensibles (barrages, nucléaires, complexes industriels). Professeur à l'ENS de Cachan, puis à l'Institut polytechnique de Grenoble, Jacky Mazars propose et développe la notion d'endommagement pour décrire le comportement non linéaire et la rupture des structures en béton. Le modèle « Mazars » est intégré dans les codes de calculs utilisés par la haute technologie. Il crée la fédération Vulnérabilité des ouvrages aux risques naturels et technologiques et met en place le Réseau francophone pour la recherche et la formation sur le béton.


André-Jacques Neusy, docteur d'honneur en médecine et sciences de la santé

Interniste néphrologue et expert en santé publique, le professeur André-Jacques Neusy de l’Université de New York mène une carrière académique et scientifique de haut niveau. Son engagement dans le domaine de la santé internationale, de la santé mondiale et de la responsabilité sociale des facultés de médecine, depuis plus d’une vingtaine d’années, fait de lui un leader international reconnu dans les mondes anglophone, francophone, hispanophone et asiatique. Directeur fondateur du Centre de santé mondiale de l’Université de New York, il y conçoit une maîtrise en santé mondiale et santé publique et y développe des modèles éducatifs et de recherche innovateurs dans le domaine de la santé mondiale. Depuis 2003, ses principales publications et ses conférences scientifiques portent sur la responsabilité sociale et la santé mondiale, et ce, à de multiples tribunes internationales.


Paul Corkum, docteur d'honneur en sciences

Chercheur reconnu mondialement pour ses travaux dans le domaine de la science du laser ultrarapide, le physicien Paul Corkum est un pionnier dans la naissance de la spectroscopie attoseconde et des lasers à champ intense. Professeur à l’Université d’Ottawa et directeur du laboratoire conjoint Université d’Ottawa et CNRC en science attoseconde, il joue un rôle déterminant dans le développement de cette science des phénomènes ultrarapides, associés aux lasers intenses ainsi qu’aux électrons dans les liaisons et réactions chimiques. Cette nouvelle science à la frontière de la résolution temporelle permet des percées tant en chimie qu’en physique et en biologie.


Pierre Lavoie, docteur d'honneur en sciences de l'activité physique

Athlète, porte-parole, conférencier et vulgarisateur scientifique, Pierre Lavoie possède un parcours remarquable. Cet athlète déterminé, ayant pris part à plus de 30 triathlons Ironman, se révèle comme citoyen engagé pour sensibiliser les jeunes, et la population en général, à adopter de saines habitudes de vie. Après avoir perdu deux enfants des suites de l’acidose lactique, Pierre Lavoie lance le premier Défi Pierre Lavoie au Saguenay–Lac-Saint-Jean en 1999, un exploit qu’il répète à trois reprises. Puis, il crée le Grand défi Pierre Lavoie pour la recherche sur les maladies orphelines. Par la suite, il met sur pied le programme Lève-toi et bouge dans toutes les écoles primaires du Québec, le programme Aiguise ta matière grise qui fait la promotion des activités intellectuelles en famille, de même qu’une série de conférences sur la persévérance scolaire.