Baccalauréat en sciences infirmières – formation initiale

Une nouvelle façon de former les infirmières bachelières et les infirmiers bacheliers

L’École des sciences infirmières de l’UdeS a accueilli sa première cohorte le 24 août dernier au baccalauréat en sciences infirmières – cheminement en formation initiale.
L’École des sciences infirmières de l’UdeS a accueilli sa première cohorte le 24 août dernier au baccalauréat en sciences infirmières – cheminement en formation initiale.


Photo : Université de Sherbrooke

L’École des sciences infirmières de l’UdeS a accueilli sa première cohorte le 24 août dernier au baccalauréat en sciences infirmières – cheminement en formation initiale. Cette clientèle étudiante aura préalablement complété une formation de niveau collégial en sciences. En plus d’offrir neuf stages réguliers, s’y ajoutent des stages rémunérés aux étudiantes et aux étudiants de ce cheminement. Le programme est de plus basé sur une approche programme sous forme de parcours de professionnalisation. Un baccalauréat unique entièrement professionnalisant incluant des stages coopératifs. La collaboration avec le Service de soutien à la formation, le Service des stages et du placement et les milieux cliniques ont assuré la création d’un programme répondant aux besoins actuels de la population et assurant aux futures infirmières bachelières et futurs infirmiers bacheliers d’exercer pleinement leur rôle dans le système de santé.

Mais qu'est-ce qu'un parcours professionnalisant? En bref, cette approche préconise une progression transversale dans les apprentissages et permet à un individu d'agir avec compétence en situation professionnelle. L’intégration des compétences se concrétise par les mises en situation professionnelle tout au long du parcours que ce soit lors des stages ou lors des activités de simulation clinique, entre autres. Deux finalités seront atteintes, soit de prendre soin et de gérer les soins avec compétence.

« À l’École des sciences infirmières, nous sommes particulièrement fiers d’offrir le cheminement en formation initiale dans un parcours professionnalisant en régime coopératif. En plus de leurs stages réguliers, les étudiantes et les étudiants pourront accéder à des stages rémunérés dès le premier été de leurs études. Nous pensons que ces nouvelles ressources auront un impact concret à court terme sur la qualité des services offerts aux patients », précise la professeure Patricia Bourgault, directrice de l’École et vice-doyenne aux sciences infirmières.

Opération charme réussie

À Sherbrooke, ce sont plus de 70 étudiantes et étudiants inscrits qui débutent leurs études de baccalauréat cheminement formation initiale, tandis qu’au Campus de Longueuil, on en compte plus de 65. « Le recrutement dans ce cheminement a été au-delà de nos espérances. Nous sommes fin prêts pour accueillir cette nouvelle cohorte d’étudiantes et d’étudiants », se réjouit la professeure Bourgault.

L’ajout de ce cheminement complète l’offre de formation de 1er cycle de l’École des sciences infirmières qui accueille déjà près de 300 étudiantes et étudiants cette année au programme de baccalauréat en sciences infirmières – cheminement en formation infirmière intégrée (DEC-bac). Quel que soit le cheminement d’entrée au baccalauréat, tous pourront se spécialiser en soins critiques ou en soins communautaires.