Fierté et solennité au rendez-vous

Les finissants en médecine prêtent serment

Devant près de 500 invités, 102 finissantes et finissants en médecine ont prononcé leur serment professionnel.
Devant près de 500 invités, 102 finissantes et finissants en médecine ont prononcé leur serment professionnel.
Photo : Université de Sherbrooke

Le moment est enfin arrivé! De longues années d’étude et un parcours d’apprentissage ardu tirent à leur fin. Le 26 juin dernier, la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) a souligné l’accomplissement de ses 168 résidentes et résidents, qui ont complété leur programme de formation médicale.

Lors d’une cérémonie d'assermentation réunissant près de 500 invités au Centre culturel, 102 finissantes et finissants en médecine ont prononcé leur serment professionnel selon la tradition d’Hippocrate, un symbole de la conduite médicale exemplaire. Un moment particulièrement émouvant pour la famille, les amis et les membres du personnel enseignant qui y assistaient.

« Quand on y repense avec un peu de recul et de maturité, on a fait beaucoup de chemin depuis le début de notre parcours, a souligné avec émotion la Dre Kim Sévigny, finissante en médecine de famille. Nous avons eu le privilège d’être formés dans un milieu favorisant un contact étroit et quotidien avec des cliniciens exceptionnels, autant dans les grands centres que dans les unités de médecine familiale. Ceux-ci nous ont transmis des valeurs de détermination, de respect, d’engagement et de professionnalisme. Ce sont des modèles de rôle qui nous inspirerons toute notre carrière. »

De ces 102 finissants, 54 % d’entre eux ont choisi la médecine de famille pour faire leur entrée dans la profession et 46 % ont choisi les autres spécialités. Parmi ceux présents à la cérémonie, 74 % ont choisi de pratiquer au Québec, les autres n’ayant pas encore confirmé leur lieu de pratique.

L'assermentation «rappelle aux nouveaux médecins qu'ils sont liés par des obligations légales, morales et éthiques», a mentionné le doyen Pierre Cossette.
L'assermentation «rappelle aux nouveaux médecins qu'ils sont liés par des obligations légales, morales et éthiques», a mentionné le doyen Pierre Cossette.
Photo : Université de Sherbrooke

« La cérémonie d’assermentation est un événement solennel et émouvant. Elle marque le passage du statut de résident à celui de médecin après de longues années de travail et rappelle aux nouveaux médecins, entourés de leurs confrères et de leur famille, qu'ils sont liés par des obligations légales, morales et éthiques », a mentionné le professeur Pierre Cossette, doyen de la FMSS. Ce dernier désire d’ailleurs remercier l’ensemble du corps professoral dévoué, soucieux du succès des finissants.

«Je remplirai mon devoir de médecin…»

Le docteur Jean-Bernard Trudeau, secrétaire adjoint du Collège des médecins du Québec, a dirigé les finissants lors de la lecture du serment professionnel. Symbolisant leur engagement, le serment des médecins rappelle l’importance du respect des règlements et des dispositions du Code des professions ainsi que des valeurs humaines dans l’exercice de leur profession. Il provient de la tradition antique datant d’Hippocrate. Certains changements ont été apportés au serment au fil des siècles, mais la prestation de serment demeure un événement important pour les nouveaux médecins et leurs familles.