Olivier Carbonneau a séduit les dragons

De stagiaire à brillant entrepreneur!

L'ancien étudiant coop Olivier Carbonneau (droite) et son complice David Boudreault ont réussi à convaincre les dragons d'investir dans leur entreprise Ratomic Lab et, surtout, dans l'application CycleMap.
L'ancien étudiant coop Olivier Carbonneau (droite) et son complice David Boudreault ont réussi à convaincre les dragons d'investir dans leur entreprise Ratomic Lab et, surtout, dans l'application CycleMap.

Photo : Radio-Canada | Yanick MacDonald

À travers ses trois stages faits lors de son baccalauréat en informatique, Olivier Carbonneau a développé une étonnante confiance en lui ainsi qu’en ses capacités. Serge Beauchemin et Mitch Garber, investisseurs-vedettes de l’émission Dans l’œil du dragon, ont également eu confiance en cet ancien étudiant coop de l’Université de Sherbrooke en acceptant d’investir 150 000 $ pour obtenir 40 % de l’entreprise qu’il possède avec David Boudreault, Ratomic Lab et, surtout, dans l’application CycleMap.

Les deux complices ont lancé une application permettant aux cyclistes de trouver les meilleurs itinéraires sur les réseaux de pistes cyclables, et ce, partout dans le monde. Leur bébé a rapidement obtenu le succès escompté, plus de 60 000 personnes l’ayant téléchargée dans 75 pays. De l’aveu même d’Olivier Carbonneau, le régime coopératif de l’UdeS l’a aidé à devenir le brillant jeune entrepreneur qui a su séduire deux membres du Québec Inc.

«Les stages aident énormément à développer la confiance en soi et en ses capacités, que ce soit au niveau technique ou personnel, souligne l’homme de 28 ans. Un stagiaire va assurément avoir à prendre des décisions au cours de son stage et il devra donc évaluer quelle est la meilleure décision à prendre dans une situation précise. En tant qu’entrepreneur, nous devons régulièrement prendre des décisions importantes et il est important d’avoir confiance en soi. C’est un élément essentiel pour réussir.

«Sortir de l’université avec une année complète d'expérience sur le marché du travail permet de faciliter grandement la recherche d’emploi et d’ouvrir les portes de beaucoup d’entreprises qui ne seraient autrement pas intéressées», ajoute celui qui collabore maintenant avec le Service des stages et du placement en tant qu’employeur.

«Nous recrutons des stagiaires à l'Université de Sherbrooke en raison de la qualité des stagiaires et de la simplicité du processus de recrutement. En tant qu’étudiant, j’avais choisi Sherbrooke pour le programme coop et je n’ai jamais regretté mon choix! C’est la même chose en tant qu’employeur.»