SHARP 2015 - Générations et régénérations du livre

Des centaines de spécialistes de renommée mondiale au Québec pour discuter de l'histoire du livre et de l'édition

Josée Vincent, professeure de littérature et responsable du congrès SHARP 2015
Josée Vincent, professeure de littérature et responsable du congrès SHARP 2015

Photo : Université de Sherbrooke / GRÉLQ

De quelle manière les livres, tout comme les cultures qui leur sont associées, arrivent-ils à s’adapter et à se renouveler? Quelque 300 spécialistes du monde entier, provenant de diverses disciplines, se rencontreront à Montréal et à Longueuil du 7 au 10 juillet pour répondre à cette question lors du 23e congrès annuel de la Society for the History of Authorship, Reading and Publishing (SHARP), dont le thème est « Générations et régénérations du livre ».

Organisé conjointement par le Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ), l’Université de Sherbrooke, l’Université McGill et Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le congrès SHARP 2015 propose diverses activités scientifiques permettant de plonger au cœur des systèmes du livre et de leur histoire : 200 conférences régulières, conférences-éclair, expositions d’archives éditoriales et de livres anciens, présentations d’affiches et de projets numériques, etc.

« Cette année, le congrès accueillera plus de 300 participants provenant d’une vingtaine de pays, parmi lesquels de nombreux étudiants de maîtrise et de doctorat, ainsi que des stagiaires postdoctoraux, le thème du congrès nous incitant d’ailleurs à privilégier la rencontre des générations, explique la professeure Josée Vincent, présidente du comité organisateur de cet événement. Pour la première fois de son histoire, le congrès SHARP est aussi officiellement bilingue, rappelant ainsi les origines de l’histoire du livre qui puise autant aux travaux de l’École des Annales qu’à ceux de la bibliographie matérielle. »

Des conférences prestigieuses

Parmi toutes ces activités, trois conférences d’honneur seront prononcées. La professeure Leslie Howsam (University of Windsor) prononcera la conférence d’ouverture intitulée « Thinking Through the History of the Book », portant sur les différents modèles développés par les historiens du livre et la façon dont la discipline permet de comprendre l’évolution des sociétés.

Le professeur Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke), pour sa part, présentera « Les imaginaires du livre, de l’écrivain et de l’éditeur », une conférence axée sur les romans qui mettent en scène la vie littéraire, partant du roman qui a façonné durablement l’image fictionnelle de l’éditeur, Illusions perdues de Balzac (1839), jusqu’à l’époque contemporaine pour étudier (chez Échenoz, Pennac, Robbe-Grillet, Christine Angot, etc.) les figurations de l’éditeur : ses traits physiques, ses lieux de sociabilité, sa fonction sociale et sa parole.

« A Literary Tour de France » est le titre de la conférence du professeur Robert Darnton (Princeton University). Reprenant la question posée par l’historien de la Révolution française Daniel Mornet, à savoir « Que lisaient les Français à l’aube de la Révolution? », Robert Darnton propose une nouvelle réponse, inspirée par ses travaux sur le fonctionnement du marché du livre sous l’Ancien Régime. Il présentera également un site Web en libre accès où l’on trouve quantité de renseignements en matière de littérature et de marché du livre au XVIIIe siècle.

« La table ronde "L’héritage des grands projets nationaux d’histoire du livre" accueillera cinq chercheurs de renommée internationale, ayant participé à l’établissement de grandes synthèses historiques : Carole Gerson, Jacques Michon, Jean-Yves Mollier, Martyn Lyons et Michael Winship, ajoute Josée Vincent. Ils débattront des orientations actuelles des recherches, ainsi que des avantages et des difficultés que soulèvent les approches nationales et transnationales. »

Une exposition incontournable

Exposition Entre l'auteur et le lecteur : l'archive, 7 au 10 juillet 2015, Carrefour de l'information, Campus de Longueuil - Université de Sherbrooke
Exposition Entre l'auteur et le lecteur : l'archive, 7 au 10 juillet 2015, Carrefour de l'information, Campus de Longueuil - Université de Sherbrooke

En collaboration avec les chercheurs du GRÉLQ, l’Université de Sherbrooke a recueilli, au cours des dernières décennies, de précieux fonds d’archives liés à l’histoire du livre au Québec. L’exposition Entre l’auteur et le lecteur : l’archive illustre combien ces documents de diverses natures sont fondamentaux pour l’avancement du savoir dans la discipline.

« À travers des exemples précis, elle propose une plongée au cœur de l’histoire du livre et de la littérature du Québec, depuis le milieu du XXe siècle, explique la professeure Marie-Pier Luneau, commissaire de cette exposition avec Julie Fecteau, archiviste à l’UdeS. Basée surtout sur le fonds des Éditions Fides et, en appui, sur les fonds des Éditions de l’Hexagone, d’Anne Hébert, d’Henri Tranquille et de Jean Simard, cette exposition montre que les pièces que laissent derrière eux les gens du livre chuchotent en effet des paroles enfouies qui, une fois réunies, dévoilent les secrets de la fabrication des livres et des messages qu’ils véhiculent. »

Cette exposition bilingue sera accessible pendant toute la durée du congrès au Carrefour de l’information du Campus de Longueuil, local 2455.

À propos du GRÉLQ

Fondé en 1982 par les professeurs Richard Giguère et Jacques Michon, le GRÉLQ regroupe quelque vingt professeurs et étudiants qui mènent des recherches sur l’histoire du livre au Québec. Parmi les créneaux de recherches auxquels s’intéressent actuellement les chercheurs, on retrouve les métiers du livre au Québec, le marché du livre contemporain ainsi que les archives littéraires et éditoriales. Le GRÉLQ organise régulièrement des séminaires et des colloques. Il publie la revue internationale Mémoires du livre/Studies in Book Culture, disponible sur le portail Érudit.