Écoles d'été en droit international appliqué

Des étudiants, des sommités, des discussions… et un franc succès!

David Pavot, Frank Latty, Geneviève Dufour et Julien Sieveking.
David Pavot, Frank Latty, Geneviève Dufour et Julien Sieveking.
Photo : Université de Sherbrooke

Du 1er au 19 juin, l’équipe du programme en Droit international et politique internationale appliqués (DIPIA) a tenu deux écoles d’été en droit international public. La Faculté a ainsi eu la chance d’accueillir des conférenciers internationaux provenant autant des milieux académiques que professionnels.

Concrètement, chaque école s’articule autour de trois thèmes et constitue un cours de 3 crédits s’inscrivant dans le cheminement de maîtrise en DIPIA. En créant les écoles d’été, la direction voulait offrir aux étudiants des cours optionnels absolument remarquables et rendre l’expérience accessible aux étudiants de l’extérieur et à la formation continue.

Conférence spéciale de Jean Charest sur le Canada et l'espace international.
Conférence spéciale de Jean Charest sur le Canada et l'espace international.
Photo : Université de Sherbrooke

« Les écoles d’été permettent d’aborder plusieurs sujets et de répondre aux préoccupations des étudiants. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que les étudiants sont en contact avec des experts internationaux du milieu avant même d’être en stage », explique la professeure Geneviève Dufour, codirectrice du programme et professeure à la Faculté. « Les thématiques, toujours collées à l’actualité, sont traitées de manière très appliquée pour allumer les étudiants. »

La trentaine d’étudiants inscrits, provenant de l’Université de Sherbrooke et d’autres universités, ainsi que les quelque 25 participants inscrits à la formation continue ont pu bénéficier de l’expérience et de l’enseignement de véritables sommités d’un peu partout, puisque le panel se composait d’anciens premiers ministres, de gens qui travaillent en organisation internationale, de spécialistes de disciplines complémentaires au droit, de professeurs étrangers et de professeurs d’ici. Selon David Pavot, chargé de cours à la Faculté et coordonnateur des écoles d’été, l’activité s’est déroulée à merveille. « Les étudiants sont en fin d’année et peuvent mettre leur bagage à profit; l’interaction est donc géniale entre les étudiants et les conférenciers. On assiste à des discussions et des échanges constants sur des questions d’actualité. »

La réaction unanimement positive des étudiants et les commentaires élogieux reçus des conférenciers invités, jumelés à leur enthousiasme et à leur grande disponibilité, assurent déjà la pérennité de l’expérience. L’édition 2016 permettra évidemment d’aborder d’autres thèmes, puisque le programme sera de nouveau élaboré en fonction de l’actualité internationale et des champs d’intérêt des étudiants.