Nouvelles FLSH

Recherches sur l'enseignement de l'histoire

La doctorante Andréanne LeBrun obtient la prestigieuse bourse Trudeau

Diplômée de la Faculté d'éducation, Andréanne LeBrun est étudiante au doctorat en histoire de la Faculté des lettres et sciences humaines
Diplômée de la Faculté d'éducation, Andréanne LeBrun est étudiante au doctorat en histoire de la Faculté des lettres et sciences humaines
Photo : UdeS

Étudier les effets des différents modèles de citoyenneté et d’engagement politique enseignés dans les écoles québécoises au cours du XXe siècle, voilà le défi que s’est donnée Andréanne LeBrun, étudiante au doctorat en histoire, aujourd’hui reconnue par la Fondation Pierre Elliott Trudeau, qui en fait une de ses seize récipiendaires des bourses Trudeau 2015. Cette bourse est assortie d’un montant de 180 000 $, réparti sur trois ans.

« Mon projet doctoral entend explorer les différentes conceptions de la citoyenneté proposées à la jeunesse par l’école secondaire publique entre 1943 et 1985 au Québec, explique la boursière. Je mettrai en parallèle les discours scolaires officiels avec des évènements ayant contribué à redéfinir la citoyenneté et la catégorie de jeunesse durant la seconde moitié du XXe siècle : Guerre froide, Guerre du Vietnam et manifestations pacifiques, Mai 68, mouvement féministe de la fin des années 1960, affirmation du néolibéralisme, montée de l'indépendantisme, etc. »

Après avoir réalisé un baccalauréat en enseignement au secondaire à l’Université de Sherbrooke, elle a le coup de foudre pour la profession. Elle découvre également en chemin le plaisir de la recherche. Ressentant le besoin de pousser plus loin ses réflexions sur le système éducatif, elle décide de poursuivre des études de maîtrise en histoire, qu’elle termine en 2014.

Spécialisée en histoire du Canada (19e-20e), ses principaux champs d’intérêt professionnels sont l’histoire de l’éducation et de la jeunesse, les enjeux de la citoyenneté et la didactique des sciences humaines. « Mes travaux actuels feront ressortir les paradoxes contenus au sein des principes d’égalité politique, de liberté et de démocratie animant les modèles citoyens successivement présentés aux élèves, indique la doctorante. Sur le plan social, cette réflexion historique pourra enrichir le débat public sur l’éducation à la citoyenneté et sur la participation politique des jeunes. »

À propos des bourses Trudeau

Grâce à ce soutien réparti sur trois ans, les boursiers Trudeau œuvrent au sein d’une communauté inspirante et engagée composée d’autres boursiers, de mentors et de lauréats, contribuant ainsi à accélérer leur développement professionnel. En plus d’un traitement annuel de 40 000 $, la bourse Trudeau comprend une indemnité de déplacement et de réseautage de 20 000 $, qui facilite le travail de terrain des boursiers, accroît leur influence dans la communauté universitaire et leur permet d’organiser des événements ou de participer à ceux mis de l’avant par la Fondation.

Source : Fondation Pierre Elliott Trudeau