Sortir des sentiers battus au Congrès de l’Acfas

La science vue d'un autre oeil

Durant le Congrès, l'exposition La preuve par l'image présente la recherche sous un autre œil. Ici, Grégory Lacraz de l'UdeS illustre la transmutation des adipocytes.
Durant le Congrès, l'exposition La preuve par l'image présente la recherche sous un autre œil. Ici, Grégory Lacraz de l'UdeS illustre la transmutation des adipocytes.
Photo : Grégory Lacraz

Animés par le désir de transmettre leur savoir, près de 200 chercheurs de l’Université de Sherbrooke propageront leur connaissance du 25 au 29 mai au 83e Congrès de l’Acfas. Durant cette semaine d’effervescence scientifique, les présentations multidisciplinaires de nos étudiants et chercheurs aborderont des sujets des plus actuels. Leurs travaux nous invitent notamment à voir les choses sous un autre œil.

L'incapacité au travail au Québec : où en sommes-nous?

L’absence au travail est une problématique sociétale importante. En prévention de l’incapacité au travail, le modèle publié par les chercheurs de l’Université de Sherbrooke sur les troubles musculo-squelettiques s’est démarqué au plan international. Ce modèle a montré qu’une intervention précoce, intégrant une approche d’ergonomie participative, permettait un retour au travail 2,4 fois plus rapide que le traitement usuel. Fortes d’une expertise reconnue, la professeure Marie-Josée Durand et la chercheuse Nathaly Gaudreault, accompagnées de leur collègue Iuliana Nastasia, présenteront un bilan des 20 dernières années sur l'incapacité au travail au Québec.

L’influence du politique dans les productions scientifiques

De plus en plus d'établissements d'enseignement supérieur incitent les chercheurs à s'inscrire dans des créneaux financés par des programmes spécifiques. Mais comment de tels programmes sont-ils élaborés au niveau politique? Par les choix même des créneaux de financement, les acteurs politiques influencent-ils la production des connaissances scientifiques? Les professeures Isabelle Lacroix et Christelle Lison ont analysé les différentes politiques et les projets subventionnés en éducation pour répondre à ces questions.

Baby-boomers à la retraite : la prochaine génération de bénévoles?

Dans le domaine du soutien à domicile des aînés, les organismes communautaires éprouvent un problème de recrutement et de fidélisation des bénévoles. L’arrivée massive à la retraite des enfants du bébé-boum pourrait changer la donne, cependant temps libre n’est pas synonyme d’engagement bénévole. Qui sont les enfants du bébé-boum? Quels sont les freins et les leviers de leur engagement bénévole? La professeure Marie Beaulieu, la chercheuse Julie Castonguay et leurs collègues des universités de Montréal et de Laval mettront en commun les résultats de travaux de recherches qualitatives.

Les privilèges fiscaux accordés aux institutions religieuses

Le professeur Luc Grenon fait partie des 200 chercheurs de l'UdeS qui présenteront leurs travaux au Congrès.
Le professeur Luc Grenon fait partie des 200 chercheurs de l'UdeS qui présenteront leurs travaux au Congrès.
Photo : Université de Sherbrooke

Exemption d’impôt, dispense de taxe municipale, crédits d’impôt consentis aux donateurs… Les institutions religieuses bénéficient de privilèges fiscaux considérables. Or ces avantages sont financés par l’ensemble des contribuables – croyants ou pas. Le professeur Luc Grenon propose une analyse de ce financement étatique, à la lumière des principes de liberté et de neutralité de l’État en matière religieuse. Par un exercice de déconstruction, le conférencier entend mettre en évidence les incohérences et les contradictions des arguments politiques et juridiques utilisés pour expliquer ces privilèges. Est-ce que foi et culte en dieu apportent, en soi et à eux seuls, un bienfait à la société?

Des communications libres, ouvertes à tous gratuitement

Qu’ils soient étudiants ou professeurs, nos scientifiques viennent au congrès pour partager leurs résultats de recherche avec le public. Parmi les sujets passionnants abordés cette année dans les communications libres, mentionnons les suivants :

  • Les dessous de la séduction
  • La culture au sein du renseignement : une question de temps et d’espace?
  • Sortir des sentiers battus : les Québécoises sans enfants (1950 à 2000)
  • La responsabilité sociale des banques
  • Le tandem médecin-gestionnaire : un modèle de réforme du système de santé?
  • Étude sur les joueuses passionnées de jeux vidéo et les stéréotypes ambiants
  • L’achat d’une voiture écologique : de la parole aux actes

Ma thèse en 180 secondes : le vieillissement cellulaire

Le doctorant Sofiane Yacine Mersaoui, vainqueur de la finale locale du concours Ma thèse en 180 secondes, défendra les couleurs de l’Université de Sherbrooke lors du concours national organisé par l’ACFAS, qui se tiendra le mercredi 27 mai en soirée.  Exercice ultime de concision et de vulgarisation, la finale nationale regroupera les lauréats de toutes les universités canadiennes participantes. Les membres du jury auront la lourde tâche de désigner trois lauréats. Espérons que le titre intriguant de la présentation de Sofiane saura les inspirer : Mlle Télomèrase et Mr CDC : anges ou démons?

Exposition La preuve par l’image

Sonia Van Wijk de l'UdeS faisait partie des lauréats 2014, avec son image intitulée Un plumage qui attire les hommages.
Sonia Van Wijk de l'UdeS faisait partie des lauréats 2014, avec son image intitulée Un plumage qui attire les hommages.
Photo : Sonia Van Wijk

Dès le 25 mai, en ligne et à Rimouski, découvrez les 20 images du concours La preuve par l'image 2015 de l'Acfas et les 3 images du concours Chercheurs d'art de l'UQAR . De l’infiniment grand à l’infiniment petit… laissez-vous surprendre par cette explosion de couleurs et de formes, véritable feu d’artifice émanant de la recherche scientifique, toutes disciplines confondues. L’an dernier, deux images en provenance de l’Université de Sherbrooke faisaient partie des œuvres sélectionnées : La transmutation des adipocytes de Grégory Lacraz ainsi qu’Un plumage qui attire les hommages de Sonia Van Wijk.