Formation continue en droit

Devenir une tierce partie neutre

Une part importante de la formation vise les situations de conflit de groupe.
Une part importante de la formation vise les situations de conflit de groupe.
Photo : Université de Sherbrooke

En situation de conflit, comment demeurer objectif? Comment faire preuve d’écoute tout en ne portant pas de jugement? En partenariat avec l'Institut canadien pour la résolution des conflits (ICRC), la Faculté de droit de l'UdeS offre la formation continue Tierce Partie Neutre, dès le mois de juin au Campus de Longueuil.

Grâce à ce programme unique et accrédité de 4 modules (160 heures), les participants apprendront à identifier les sources et les dynamiques des conflits, à clarifier les intentions et à faciliter le développement de solutions menant à la réconciliation. Une part importante de la formation vise les situations de conflit de groupe.

Au moyen de cercles, de dialogues, de jeux de rôles, de jeux interactifs et de rétroaction des pairs, les participants acquièrent une expérience concrète des processus de prévention et résolution de conflit. Ils développent ainsi des compétences pour comprendre un conflit et pour assumer un rôle approprié à la situation conflictuelle.

Le programme est le fruit d’un nouveau partenariat dans le domaine du développement des compétences en prévention et règlement des différends. «Nous sommes très heureux de nous joindre à l’ICRC afin d’offrir une formation concrète et pratique des processus de résolution des conflits par les communautés», souligne Nicolas Ouimet, coordonnateur à la formation continue de la Faculté de droit. «L’ICRC a développé une expertise particulière quant à son approche communautaire de la résolution des conflits. Pratiques et expérientielles, les formations permettent aux participants de vivre des scénarios réels dans un environnement propice à l’apprentissage.»

Les participants qui complèteront les 4 modules recevront un certificat Tierce Partie Neutre reconnu par l’ICRC. La formation bénéficie également d’une reconnaissance par le Barreau du Québec. Les professionnels tels que les gestionnaires des ressources humaines, les chefs d'équipe, les travailleurs sociaux, les psychologues et les avocats qui veulent développer des aptitudes en conciliation, médiation et facilitation y apprendront les éléments clés de la résolution communautaire des conflits.