Un témoignage de Serge Savard

«Mon père voulait qu'on fasse des études postsecondaires»

Le 2 avril dernier, devant famille et amis, Serge Savard recevait un doctorat honorifique de l’Université de Sherbrooke, en reconnaissance de ses grandes qualités humaines, de son parcours exceptionnel et de son engagement envers la communauté.

Pris sur le vif après la séance universitaire, Serge Savard témoigne de ce moment touchant : «Je suis excessivement ému. J’espère avoir aidé à faire avancer certaines causes. C’est un bel honneur.»

Depuis la fin de sa carrière de joueur de hockey professionnel, Serge Savard a maintes fois démontré son action philanthropique, notamment l’importance qu’il accorde à la jeunesse, à l’éducation et à la réussite scolaire. En 2010, il a d’ailleurs accepté la présidence de la Corporation études-sports de l’Université de Sherbrooke, qui appuie les étudiantes et étudiants athlètes du Vert & Or. Une cause qui lui tient particulièrement à cœur.

«Je viens d’un petit village, de Landrienne, en Abitibi. Mon père voulait toujours qu’on fasse des études post-secondaires, se remémore-t-il. Moi, j’ai dû quitter l’école trois fois. Aujourd’hui, les jeunes peuvent réussir une carrière sportive professionnelle tout en allant aux études.»