Enactus Université de Sherbrooke

Changer le monde un échange à la fois

L'équipe d'Enactus Université de Sherbrooke compte officiellement huit membres.
L'équipe d'Enactus Université de Sherbrooke compte officiellement huit membres.


Photo : fournie

Bien des grands-parents aimeraient voir leurs petits-enfants plus souvent, avoir une présence physique pour partager des moments quotidiens avec eux. Mais dans plusieurs cas, ils ne reçoivent que très peu de visites. Un groupe d’étudiantes et d’étudiants ont trouvé une solution pour prévenir et réduire l’isolement social chez les ainés.

Le projet de l’équipe Enactus Université de Sherbrooke entreprend à combler un besoin social du Québec. Feed the exchange, ou Nourrir l’échange, vise à resserrer le lien intergénérationnel. Le projet, encore au stade pilote, donnera l’opportunité à des élèves du primaire de partager une collation avec des personnes âgées à raison d’un avant-midi par semaine. « C’est important pour nous de venir resserrer le lien entre les générations. Les enfants et les personnes âgées en bénéficieront tous, que ce soit par l’acquisition de connaissances ou par la création d’un lien entre des personnes venant d’horizons complètement différents », affirme le président Tim Jubinville. Les premiers échanges débuteront ce printemps.

Depuis janvier 2015, l’Université de Sherbrooke possède un groupe Enactus : une équipe de neuf étudiants qui s’intéresse au développement économique, social et environnemental de la communauté. Les membres partagent le désir de venir en aide à la société par l’entrepreneuriat social. Tim Jubinville a décidé de participer à la création de l’équipe pour son aspect social. « Enactus permet d'entreprendre différemment : en ne comptant pas simplement les profits en dollars, mais en retombées positives sur la société », dit-il.

Le groupe Enactus se veut panfacultaire, il est actuellement composé d’étudiants en administration et en droit. Il fera éventuellement appel à des étudiants en éducation et en kinésiologie pour adapter les activités entre les différents niveaux scolaires et les personnes âgées. Les étudiants souhaitent, d’ici trois ou quatre ans, que leur projet Feed the exchange s’étende dans plusieurs écoles primaires et résidences pour personnes âgées du Québec.

Depuis janvier 2015, l’Université de Sherbrooke possède un groupe Enactus : une équipe de neuf étudiants qui s’intéresse au développement économique, social et environnemental de la communauté. Les membres partagent le désir de venir en aide à la société par l’entrepreneuriat social. Tim Jubinville a décidé de participer à la création de l’équipe pour son aspect social. « Enactus permet d'entreprendre différemment : en ne comptant pas simplement les profits en dollars, mais en retombées positives sur la société », dit-il.

Enactus

L'équipe de l'Université de Sherbrooke a participé à la compétition régionale les 8 et 9 mars à Mississauga.
L'équipe de l'Université de Sherbrooke a participé à la compétition régionale les 8 et 9 mars à Mississauga.


Photo : fournie

Enactus est une organisation qui regroupe plus de 1700 universités dans 36 pays. Elle réunit les étudiants d’une même université, tous animés par la volonté de transformer les opportunités pour en faire un meilleur monde durable.

L’Université de Sherbrooke s’inscrit comme la première université unilingue francophone au Canada à bénéficier d’une équipe Enactus. La Faculté d’administration soutient ce projet en lien avec leur nouvelle concentration en entrepreneuriat. Jean-François Lalonde, professeur adjoint au département management et GRH, occupe le rôle de conseiller académique. Il supervise l’équipe dans son projet Feed the exchange.