Soirée d’opéra à l’américaine avec l’Atelier d’opéra de l’École de musique de l’UdeS et Gian Carlo Menotti

Amahl and the Night Visitors de Gian Carlo Menotti
Amahl and the Night Visitors de Gian Carlo Menotti
Photo : Université de Sherbrooke

«Deux partitions, un seul compositeur et un seul thème : notre quête d’amour perpétuelle.» - Nathalie Deschamps, metteure en scène

L’Atelier d’opéra de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke vous transportera dans l’univers du compositeur italo-américain Gian Carlo Menotti les 20 et 21 mars au Centre d’arts Orford avec Amahl and the Night Visitors et The Old Maid and the Thief. En vedette : 11 étudiantes et étudiants en chant sous la direction musicale de Robert Ingari avec Carmen Picard au piano. Venez vivre une soirée d’opéra à l’américaine, mise en scène par Nathalie Deschamps.

Robert Ingari en répétition avec les artistes.
Robert Ingari en répétition avec les artistes.

«Pour les étudiantes et étudiants, cette production complète avec costumes et décors représente un élément primordial dans leur formation d’interprète», explique le directeur musical Robert Ingari, professeur agrégé attitré au secteur de chant classique à l’École de musique de l’UdeS. «Tout ce qu’ils apprennent dans les autres cours du cheminement - technique vocale, formation auditive, histoire de la musique et diction lyrique - est abordé dans les cours d’opéra, ce qui offre l’opportunité d’expérimenter la synthèse de tous ces apprentissages. »

Deux partitions, un seul thème

Laetitia (Pascale Raymond), Bob (Simon Landry) et Mademoiselle Todd (Tabitha Brasso-Ernst) - The Old Maid and the Thief de Gian Carlo Menotti
Laetitia (Pascale Raymond), Bob (Simon Landry) et Mademoiselle Todd (Tabitha Brasso-Ernst) - The Old Maid and the Thief de Gian Carlo Menotti

Opéra radiophonique en un acte composé en 1939, The Old Maid and the Thief met en vedette Miss Todd (Tabitha Brasso-Ernst), une célibataire d’âge respectable, et sa domestique Laetitia (Pascale Raymond) qui offrent l’hospitalité à Bob (Simon Landry), un jeune vagabond qui, selon les rumeurs, semble s’avérer être un cambrioleur. «Pour Miss Todd et Miss Pinkerton, ces deux vieilles filles esseulées, l’amour se transfigure en obsession dramatique au-delà des vraies actions et de la profonde connaissance de soi», explique la metteure en scène Nathalie Deschamps. Premier livret écrit en anglais par le compositeur, cette comédie satirique à la fois drôle et touchante est le premier travail de grande ampleur de Menotti.

La mère d'Amahl (Marie-Claude Élias) et Amahl (Patricia Weber)
La mère d'Amahl (Marie-Claude Élias) et Amahl (Patricia Weber)

Amahl and the Night Visitors raconte l’histoire d’un jeune garçon handicapé (Patricia Weber) et de sa mère (Marie-Claude Élias) qui accueillent pour la nuit trois Rois mages déclarant être en chemin afin de rendre hommage par leurs présents à un enfant qui vient de naître. Commandé en 1951 par la National Broadcasting Company (NBC), ce premier opéra composé exclusivement pour la télévision, devenu un classique des fêtes de Noël dans le monde entier, est le plus joué aux États-Unis.

Les Rois mages Melchior (Étienne Isabel), Balthazar (Cormac Eby) et Kaspar (Jean-Luc Poulin)
Les Rois mages Melchior (Étienne Isabel), Balthazar (Cormac Eby) et Kaspar (Jean-Luc Poulin)

«Deux partitions mais un seul compositeur et un seul thème : notre quête d’amour perpétuelle, fait remarquer Nathalie Deschamps. Des rencontres du destin pour cette troupe des années 50 en plein enregistrement, personnifiée par des jeunes chanteurs qui poursuivent leur chemin vers ce futur monde lyrique de demain.»

Les deux œuvres étant présentées dans la langue de Shakespeare, les spectateurs pourront néanmoins bénéficier en simultané, grâce à la grande collaboration de l’Opéra de Montréal, des surtitres français.

Les billets pour cet évènement sont disponibles à la billetterie du Centre d’arts Orford (819 843-3981). Pour plus de renseignements : www.usherbrooke.ca/musique/opera


Robert Ingari
Robert Ingari
Photo : Université de Sherbrooke

À propos de Robert Ingari, direction artistique

Robert Ingari est professeur agrégé à l’École de musique de l’Université de Sherbrooke, où il est responsable de la maîtrise en direction chorale, du secteur de chant classique, de l’atelier d’opéra, des ensembles vocaux ainsi que de l’École d’été de chant choral. Comme chef invité, Robert Ingari a dirigé l’Orchestre symphonique de Laval, l’Orchestre symphonique de Longueuil et l’ensemble vocal français Sequenza 9.3. En tant que compositeur, M. Ingari se consacre à la composition d’œuvres chorales. Ses œuvres ont été interprétées par plusieurs chœurs, dont le chœur de renom le Jubilate! de Vancouver, les Chamber Singers de l’Université de Victoria et le Vancouver Chamber Choir pour n’en nommer que quelques-uns. Robert Ingari est le fondateur et le directeur artistique depuis 2011 du Chœur de chambre du Québec, qui fera ses débuts au Carnegie Hall, à New York, le 13 mars prochain. En 2013, il a été choisi « Mérite estrien » par le journal La Tribune et Radio-Canada pour son parcours personnel, ses réalisations et son implication dans le milieu de la musique.


Nathalie Deschamps
Nathalie Deschamps
Photo : fournie

À propos de Nathalie Deschamps, mise en scène

Nathalie Deschamps a fait ses études au Conservatoire d’art dramatique du Québec à Québec ainsi qu’à l’Université du Québec à Montréal (baccalauréat en interprétation en jeu), où elle a reçu la bourse Meloche-Monnex en arts. Actrice et musicienne, elle a également complété trois ans à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal comme metteure en scène se méritant, en 1996, la bourse du conseil d’administration. Depuis 1995, Nathalie Deschamps a signé plus d’une soixantaine de mises en scène pour plusieurs organismes dont l’Université de Montréal, l’Opéra de Montréal, le Festival Orford, le Conservatoire de musique du Québec à Montréal et l’Ensemble contemporain de Montréal. Directrice des ateliers lyriques des cégeps Marie-Victorin et de Saint-Laurent, la carrière de Nathalie Deschamps se développe dans plusieurs domaines. Enseignante engagée, elle conçoit des projets artistiques pour les jeunes depuis plus de 20 ans.


La metteure en scène Nathalie Deschamps transmet quelques directives aux artistes.
La metteure en scène Nathalie Deschamps transmet quelques directives aux artistes.

À propos de l’Atelier d’opéra de l’École de musique de l’UdeS

Activité pédagogique intégrée aux programmes en interprétation classique des 1er et 2e cycles, l’Atelier d’opéra de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke se consacre à la production d’un opéra complet du répertoire lyrique standard avec costumes et décors. Les étudiants ont ainsi la chance d’appliquer, dans le développement dramatique d’un personnage, les notions techniques apprises dans leurs cours de chant. La capacité d’aller au-delà de la maîtrise de sa technique vocale afin de faire sortir les subtilités dramatiques du personnage est au cœur de la formation. Parmi les œuvres déjà présentées : Les Noces de Figaro de Mozart dans une version française adaptée de l’italien par Éric-Emmanuel Schmitt, L’Étoile d’Emmanuel Chabrier, Cendrillon, opéra en quatre actes d’après le conte de Perrault, et Avidità, un spectacle lyrique présentant Les deux aveugles, une opérette d’Offenbach et Gianni Schicchi de Puccini. Le vif succès remporté avec les productions antérieures fait de l’Atelier d’opéra une vitrine de rêve pour les chanteurs classiques en devenir.