«Enseigner, c’est apprendre!»

Passionné, pédagogue, compétent. Ces mots reviennent souvent dans les témoignages des étudiantes et étudiants pour qualifier David Sénéchal, le lauréat 2015 du prix Grande distinction en enseignement universitaire de l’Université de Sherbrooke.

Professeur de physique à la Faculté des sciences, David Sénéchal priorise la formation des étudiants dans toutes ses actions. «On apprend toujours des choses en enseignant. Enseigner, c’est apprendre, curieusement! Si on ne travaille qu’en recherche, on finit par perdre le recul. L’enseignement donne le recul, nous donne la capacité d’explorer les sujets, de les approfondir», souligne le lauréat.

Un érudit, au-delà des sciences

Chercheur actif et reconnu depuis 23 ans, le professeur Sénéchal a été responsable de onze cours au Département de physique, soit près du tiers de l’ensemble des cours du programme. Devant la rareté des manuels de physique en français, il a produit du matériel pédagogique pour chacun de ses cours – près de 2000 pages de contenu en physique théorique! Du matériel entièrement disponible sur Internet, qui est utilisé dans plusieurs pays à travers le monde.

Vulgarisateur dans l’âme, le professeur Sénéchal sait transmettre sa passion. «Enseigner, c’est un peu du théâtre, observe-t-il. L’aspect théâtral est important, ça demande un certain élément dramatique.» Son ancienne étudiante Sophie Rochette en fait foi : «Le professeur Sénéchal va souvent nous raconter des anecdotes historiques. Il a une très grande culture générale. Il ajoute toujours la petite note qui éveille l’intérêt des étudiants.»

«Même si nous sommes partis de l’Université, monsieur Sénéchal demeure toujours une source d’inspiration, et nous l’avons cité régulièrement dans nos cours», soulignent deux de ses anciens étudiants, Louis Côté et Caroline Duchesne, eux-mêmes devenus enseignants.

Un parcours à souligner

Outre la conception de cours et de programmes d’études, le professeur David Sénéchal est l’auteur de 55 publications dans des revues avec comité de lecture. Il a coécrit un livre sur la théorie des champs conformes, trois chapitres de livres, quatre comptes rendus de congrès, et il est éditeur de deux collectifs. Entre 1995 et 2006, il a été récipiendaire de six prix de l’Association générale des étudiants en sciences. Soucieux d’offrir un enseignement à la fine pointe de la technologie, il a été le premier à produire, pour ses cours, des programmes informatiques permettant de simuler différents phénomènes physiques.

La cérémonie de remise des Prix de la qualité de l’enseignement est mise en lumière dans un second article (voir le lien contextuel).