Baccalauréat en psychologie

Deux nouveaux cheminements proposés

Photo : Université de Sherbrooke

Dès l’automne 2015, des modifications au baccalauréat en psychologie viendront faciliter le passage des diplômées et diplômés vers le doctorat ou leur transfert vers des programmes menant à l’exercice de professions connexes telles l’administration des affaires, la toxicomanie ou l’orthophonie. Pour y arriver, deux cheminements seront maintenant proposés : un cheminement spécialisé en psychologie et un cheminement incluant un certificat dans un domaine connexe.

« C’est parce que nous avons à cœur la réussite de nos étudiantes et de nos étudiants que nous proposons ces changements à notre programme, explique la professeure Lucie Mandeville, responsable du baccalauréat en psychologie. Pour certains, cela leur permettra de mieux se préparer pour des études doctorales, qui les amèneront entre autres à exercer la profession de psychologue. Pour d’autres, ce programme renouvelé représente un tremplin vers une autre discipline dans laquelle ils pourront exceller. »

Ces changements respectent les exigences de l’Ordre des psychologues du Québec, soit quarante-deux crédits de formation spécifiques, demandés à toutes les universités québécoises pour les programmes de baccalauréat en psychologie.

Se spécialiser selon ses intérêts

Donnant accès au doctorat, le cheminement spécialisé en psychologie intègre tous les cours nécessaires à la pratique de cette discipline au Québec. Il propose également d’accéder à trois spécialisations – psychologie adulte, psychologie enfance et adolescence, psychologie organisationnelle – reliées aux cheminements offerts au doctorat à l’Université de Sherbrooke.

« Le choix d’une spécialisation permet d’approfondir, dès les études de 1er cycle, un champ d’intervention spécifique en suivant un parcours plus précis, qui guide l’étudiante ou l’étudiant dans son choix de cours. On aborde ensuite ce champ d’intervention au doctorat avec un bagage plus important de connaissances, relate la professeure Mandeville. Le choix d’une spécialisation est facultatif. Il est possible de faire un baccalauréat avec ou sans spécialisation et d’accéder à un programme de doctorat en psychologie dans n’importe laquelle des universités québécoises. »

Les étudiantes et les étudiants seront inscrits d’emblée au cheminement spécialisé, l’accès à l’autre cheminement n’étant possible qu’au terme de la 1re année. La mention de la spécialisation apparaîtra sur le relevé de notes des étudiantes et des étudiants qui auront réussi les cours exigés pour celle-ci.

Faciliter l’accès aux études supérieures dans un domaine connexe

Les étudiantes et les étudiants qui souhaitent exercer un métier autre que celui de psychologue ou qui ne pourront accéder au doctorat, qui est contingenté, auront maintenant la possibilité de choisir le cheminement incluant un certificat dans un domaine connexe (administration des affaires, arts visuels, orientation, sciences du langage, toxicomanie ou travail social).

« Le choix de ces certificats, précise Lucie Mandeville, est fait en fonction des débouchés professionnels possibles pour les diplômées et diplômés d’un baccalauréat en psychologie, mais aussi selon les intérêts que nos étudiantes et étudiants ont exprimés lorsque nous les avons consultés. Ce cheminement leur permettra de poursuivre directement leurs études à la maîtrise sans avoir à réaliser une propédeutique, et ce, pour presque tous les programmes connexes ciblés. Notre souhait est de faciliter l’accès à une carrière professionnelle stimulante et satisfaisante pour eux. »

Les personnes intéressées à soumettre une demande d’admission à ce programme sont invitées à visiter la section Admission du site Internet de l’Université de Sherbrooke.