Nouvelle publication

Des sociétés distinctes. Gouverner les banlieues bourgeoises de Montréal, 1880-1939

Des sociétés distinctes. Gouverner les banlieues bourgeoises de Montréal, 1880-1939, Montréal, McGill Queen University Press, 2015, 288 p.
Des sociétés distinctes. Gouverner les banlieues bourgeoises de Montréal, 1880-1939, Montréal, McGill Queen University Press, 2015, 288 p.

Une publication de Harold Bérubé

En 2006, quinze municipalités suburbaines de Montréal regagnèrent en partie l’autonomie qu’elles avaient perdue lors des fusions de 2002. Le fait que celles-ci furent, en majorité, des banlieues aisées n’est pas passé inaperçu. Pour les partisans du projet « une île, une ville », la défusion de ces municipalités solidifia l’image de celles-ci comme enclaves économiques et linguistiques refusant de s’intégrer à l’ensemble de la communauté urbaine, mais pour ceux qui s’opposaient aux fusions, elles représentaient les dernières institutions politiques de la communauté anglophone québécoise, possédant chacune une culture politique distincte et une identité locale établie depuis longtemps.
 
Harold Bérubé considère trois de ces sociétés distinctes – Westmount, Pointe-Claire et Ville de Mont-Royal – de la fin du XIXe siècle jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. Il démontre qu’au sein de ces communautés une forme distincte de gouvernance évolua dans le contexte de la quête pour l’individualité socioéconomique dans un environnement métropolitain en rapide transformation. Ces gouvernements locaux ont permis aux politiciens municipaux de créer un environnement physique et social différent de celui du reste de l’île, conforme à un idéal suburbain bourgeois. Même si ces banlieues étaient en fait majoritairement anglophones, leur autonomie fut déterminée plutôt par l’aisance économique, une attention à l’urbanisme et une gouvernance efficace. Ces caractéristiques sont au fond de fortes identités locales qui persistent aujourd’hui, dans les premières décennies du XXIe siècle.
 
Une étude approfondie des origines de la démocratie suburbaine à Montréal, Des sociétés distinctes explore le désir de créer et de maintenir des communautés distinctes dans le contexte d’une expansion de la ville environnante, qui menace toujours de les envahir. Cet ouvrage présente un contexte historique important aux idées concernant la politique urbaine, l’identité collective et les fusions municipales.
 
Harold Bérubé est professeur d’histoire à l’Université de Sherbrooke.