Des drones pour façonner l'agriculture du futur

L'utilité des drones va bien au-delà d'un usage militaire... ces petits engins volants permettent entre autres aux agriculteurs de soigner leurs récoltes avec plus de rapidité et de précision. Entre les deux, l'expertise des chercheurs en géomatique est essentielle pour interpréter les données recueillies par les drones.

Sous la direction du professeur Jérôme Théau, l'étudiant à la maîtrise en sciences géographiques, Erwan Gavelle, mène le projet Sinag. Son but : développer un outil d'aide à la surveillance phytosanitaire de cultures de pomme de terre. Grâce aux photos recueillies par les capteurs visibles-infrarouges et infrarouges-thermiques installés sur les drones, les chercheurs ciblent les plants malades, parfois avant même que des symptômes ne soient identifiables à l'œil nu.

Avec cette information, les agriculteurs seront en mesure de soigner seulement les plants qui en ont besoin au lieu de traiter tout le champ aux pesticides. Bienvenue dans le monde de l'agriculture de précision, plus écologique et plus économique.

Le projet SINAG bénéficie du soutien financier du ministère de l'Agriculture des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec et d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.