Nouvelles UdeS

Baromètre de la consommation responsable

Les Québécois prêts à réévaluer leur mode de vie

La professeure Caroline Boivin est cofondatrice de l'Observatoire de la consommation responsable.
La professeure Caroline Boivin est cofondatrice de l'Observatoire de la consommation responsable.

Photo : Université de Sherbrooke

Quelle relation les Québécois entretiennent-ils avec la consommation responsable en 2014? Selon le Baromètre de la consommation responsable au Québec, leurs comportements à cet égard ont évolué lentement, mais sûrement au cours des cinq dernières années. Ils sont aujourd’hui prêts à réévaluer leur mode de vie afin d’augmenter leur niveau de consommation responsable.

«Il n’y a pas de changement dramatique d’une année à l’autre, mais on voit que certains comportements comme la récupération et le recyclage sont ancrés dans nos habitudes. C’est un résultat très encourageant», résume Caroline Boivin, professeure au Département de marketing de la Faculté d’administration et cofondatrice de l’Observatoire de la consommation responsable (OCR). Elle y travaille en étroite collaboration avec le directeur de l’OCR, le professeur à l’UQAM Fabien Durif.

À l’épicerie, les Québécois ont développé des habitudes responsables, démontrent les résultats du Baromètre. Par exemple, les sacs d’épicerie réutilisables sont désormais intégrés à la routine. L’étude souligne aussi que les Québécois privilégient l’achat local. «Cette pratique a beaucoup progressé au cours des dernières années. Ce n’est d’ailleurs sûrement pas étranger aux efforts des détaillants», indique Caroline Boivin.

De surcroît, donner une deuxième vie aux objets et privilégier le «fait maison» sont deux façons de consommer qui ont gagné en popularité auprès des Québécois.

La prochaine étape à franchir en matière de comportements responsables? Ancrer le compostage dans nos habitudes. «Les choses peuvent changer rapidement. Il y a 20 ans, par exemple, on ne faisait pas du tout de récupération», fait remarquer la professeure Boivin.

À la lumière des résultats du Baromètre 2014, la consommation responsable continue sa progression au Québec depuis cinq ans. Pour les chercheurs, ce constat annonce une tendance de fond qu’il faudra continuer à analyser année après année.

Faits saillants

  • Les Québécois âgés de 45 à 64 ans demeurent la génération la plus responsable (ICR de 66,7);
  • Le segment des consommateurs les plus responsables représente tout de même 15,2 % de la population (ICR de 80,7);
  • En 2014, l’écart des comportements de consommation responsable entre les hommes et les femmes n’est plus que de 1,1 point contre 4,7 points en 2010;
  • Le recyclage est le comportement de consommation responsable le plus pratiqué par tous les Québécois, et ce, depuis 2010 (ICR de 84,8);
  • En 2014, les produits locaux s’imposent dans les paniers d’achats des consommateurs. Parmi le palmarès des produits responsables les plus achetés, 9 sont des produits locaux.
  • Deuxième comportement le plus pratiqué au Québec, la consommation locale s’est implantée (+ 2,0 points depuis 2010) et concerne tous les Québécois, des plus responsables aux moins responsables;
  • Pour leurs choix de produits/services responsables, seulement 13,4 % estiment prendre souvent en considération les certifications responsables, qui sont pour la plupart méconnues;
  • Depuis 2011, Cascades est à la fois la marque et l’organisation perçue comme étant la plus responsable par les Québécois.