Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques

Une délégation de l'UdeS pour analyser les processus de négociation

Les chargés de cours à l'École de politique appliquée Catherine Gauthier et Hugo Séguin chapeauteront la délégation de l'Université de Sherbrooke au COP20. Huit étudiants font partie du groupe, dont dont quatre proviennent de l'UdeS, soit Louis Lalonde, Maxime Lelièvre, Thomas Scorticati et Isabelle Teasdale.
Les chargés de cours à l'École de politique appliquée Catherine Gauthier et Hugo Séguin chapeauteront la délégation de l'Université de Sherbrooke au COP20. Huit étudiants font partie du groupe, dont dont quatre proviennent de l'UdeS, soit Louis Lalonde, Maxime Lelièvre, Thomas Scorticati et Isabelle Teasdale.
Photo : Michel Caron

La hausse de la température à l’échelle planétaire, la fonte rapide des glaciers et les autres effets des changements climatiques inquiètent de plus en plus la communauté internationale, qui se réunit chaque année afin de se pencher sur la question. En décembre prochain, une délégation de l’Université de Sherbrooke se rendra à Lima au Pérou afin d’analyser le processus des négociations climatiques entre chefs d’États et gouvernements à la 20e Conférence des parties (COP20) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Le groupe de l’Université de Sherbrooke aura pour mission d’analyser le processus des négociations climatiques et de sensibiliser la communauté universitaire, les scientifiques ainsi que le grand public à certains enjeux clés liés à la lutte aux changements climatiques. Il sera témoin des tables rondes, des discussions, des débats et aura l’occasion de réaliser un projet de recherche sur différentes thématiques en lien avec les changements climatiques.

L’équipe, qui est chapeautée par Catherine Gauthier et Hugo Séguin, chargés de cours à l'École de politique appliquée, se distingue par sa diversité, les délégués du projet étant issus de différents programmes universitaires et partageant une passion commune pour les questions environnementales. Elle est composée de huit étudiants, dont quatre proviennent de l'UdeS.

«Ultimement, notre délégation souhaite démontrer qu’il est urgent d’agir, qu’il est indispensable de faire sa part», indique Maxime Lelièvre, étudiant au baccalauréat en études politiques appliquées à l’UdeS

«Comme l’a exprimé David Suzuki, ajoute-t-il, il faut arrêter d'être paresseux et de penser qu'éteindre les lumières, c'est faire sa part. Ce n'est pas faire sa part! Nous avons besoin de grands changements.»

Levée de fonds

Pas moins de 12 000 personnes pendront part à la COP20 en décembre prochain. Afin de participer à cet événement d’envergure, le groupe de l’Université de Sherbrooke doit amasser une somme de 25 000 $. La délégation a organisé plusieurs activités de financement au cours des dernières semaines et il est toujours possible de contribuer en faisant un don via son site Internet.

Ceux et celles qui souhaitent être informés des connaissances acquises par le groupe en préparation de son périple, mais également durant son séjour au Pérou, peuvent le faire en utilisant le mot-clic #UdeSclimat sur Twitter et Facebook.