Judith Robitaille remporte le prix Acfas IRSST Santé et sécurité du travail 2014

Mettre un bémol à la douleur

Judith Robitaille
Judith Robitaille

Photo : Sophia Photographe

Chopin, Vivaldi, Bach, Mozart, Beethoven. Tous ces grands «classiques» sont chaque année étudiés et revisités par des étudiants en musique. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui se cachait derrière ce doux son arrivant jusqu’à vos oreilles? Beaucoup de travail, certes! Mais aussi de la douleur. Par ses travaux, Judith Robitaille entend bien modifier ce bémol.

En effet, l'étudiante à la maîtrise en sciences cliniques et ergothérapeute de formation se préoccupe des problèmes musculo-squelettiques chez les musiciens. D’ailleurs, ses recherches sur le sujet lui ont valu le prix Acfas IRSST Santé et sécurité du travail, une récompense assortie d’une bourse de 5000 $.

La musique sans la douleur

Elle-même violoniste, Judith Robitaille connaît très bien les douleurs ressenties parfois à la suite d’une pratique intensive. Cette réalité l’a motivée à débuter un projet de recherche sur le sujet dans le cadre d’une maîtrise à la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

Les problèmes de santé en lien avec l'exécution de la musique sont courants, tant chez les musiciens professionnels que chez les étudiants de tous âges. Le projet de recherche de Judith Robitaille vise à identifier les problèmes de santé les plus fréquents chez les musiciens (professionnels et étudiants), d'en comprendre les facteurs de risque et d'explorer des pistes de solution applicables aux différents contextes de leurs activités musicales.

En plus d’être clinicienne, Judith Robitaille assume les rôles de chargée de cours et de mentore à l’École de réadaptation de l’Université de Sherbrooke.