CRCHUS


Deux distinctions soulignent la carrière du chercheur Roger Lecomte

Roger Lecomte lors de la remise de son prix Carrière au dernier gala des Prix d'excellence du C.A. du CHUS. À ses côtés, Jacques Fortier, président du C.A. du CHUS, et le Dr Stéphane Tremblay, directeur général du CHUS.
Roger Lecomte lors de la remise de son prix Carrière au dernier gala des Prix d'excellence du C.A. du CHUS. À ses côtés, Jacques Fortier, président du C.A. du CHUS, et le Dr Stéphane Tremblay, directeur général du CHUS.
Photo : CHUS

La carrière de Roger Lecomte, professeur au Département de médecine nucléaire et radiobiologie à la Faculté de médecine et des sciences de la santé et chercheur au Centre de recherche du CHUS, a de nouveau été mise en lumière à deux occasions au cours de la semaine dernière.

Le 17 septembre 2014, le physicien émérite acceptait le Prix d'excellence – Carrière du CHUS et recevait, deux jours plus tard, le prix Michel-Sarrazin du Club de recherches cliniques du Québec, attestant ainsi de l’importance de ses percées scientifiques en imagerie médicale.

Chaque année, le Gala des prix d’excellence du conseil d’administration du CHUS souligne l’implication du personnel de l’institution hospitalière. Inventeur du premier tomographe à positron au monde à base de photodiodes à avalanche, Roger Lecomte a démontré l’utilité de cette nouvelle modalité en imagerie pour la recherche biomédicale préclinique.

Ses travaux ont contribué au rayonnement du Centre de recherche du CHUS et de la Faculté de médecine et des sciences de la santé comme des lieux de recherche incontournables en imagerie moléculaire à l’échelle internationale. De plus, Roger Lecomte est à la source de plusieurs réalisations d’envergure dont l’obtention d’un deuxième cyclotron et le développement du projet technétium comme solution à la crise des isotopes médicaux, faisant ainsi du Centre de recherche du CHUS l’un des principaux piliers en imagerie médicale.

Le Club de recherches cliniques du Québec a décerné le prix Michel-Sarrazin à Roger Lecomte soulignant la carrière exceptionnelle du scientifique et l’apport de ce chercheur québécois chevronné pour sa contribution à l'avancement de la recherche biomédicale. L'importance des travaux en imagerie moléculaire de Roger Lecomte et son leadership dans le domaine de l'innovation technologique en imagerie médicale justifient largement l’attribution de cette prestigieuse reconnaissance par le Club de recherches cliniques, qui a arrêté son choix, cette année, sur cet éminent physicien.

Faits saillants de la carrière de Roger Lecomte

Chercheur et professeur passionné, Roger Lecomte a une vision globale et une approche concrète de la recherche. Il se joint au CHUS en 1981 qui, à l’époque, était la seule institution à avoir, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, un département clinique et de recherche dédié à la médecine nucléaire et à la radiobiologie.

Roger Lecomte a contribué de manière significative au rayonnement international du Centre de recherche du CHUS par l’entremise du Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke, dont il est le chef scientifique.

L’un des principaux projets de Roger Lecomte concerne le design, le développement et la commercialisation du tomographe à émission de positrons LabPETTM, utilisé en recherche préclinique. Le LabPETTM est le tout premier système d’imagerie au monde à utiliser des détecteurs à base de photodiodes à avalanche pour l’imagerie préclinique dédiée à la recherche médicale. C’est une technologie semblable que l’on retrouve depuis peu dans les caméras TEP cliniques de haute performance qu'on verra bientôt dans la plupart des installations d’imageries médicales sur la planète.

Aujourd’hui, Roger Lecomte innove toujours! Avec ses collaborateurs, experts en conception microélectronique, et son équipe de recherche, il poursuit le développement de cette plateforme technologique avec des capteurs plus sensibles et en miniaturisant les composantes. Le regroupement de chercheurs conçoit les équipements que nous retrouverons demain en clinique.

«Grâce à l’énergie et à l’ingéniosité de chercheurs tels que Roger Lecomte, la science influence positivement nos vies par l’acquisition de connaissances émergeant d’expertises complémentaires entre la médecine, la physique et la technologie. Les multiples honneurs reconnaissant le travail assidu de cet éminent chercheur rejaillissent indéniablement sur le Centre de recherche du CHUS et sur la Faculté en contribuant à la notoriété de ces institutions sur les plans national et international», dit le Dr William D. Fraser, directeur scientifique du Centre de recherche du CHUS.

Convaincu de l’importance de la médecine personnalisée, Roger Lecomte est un chercheur infatigable qui travaille ardemment à la recherche translationnelle afin que les développements de ses recherches précliniques trouvent des applications concrètes en clinique. La carrière de Roger Lecomte a été à maintes reprises récompensée et bien des organisations dénotent l’ampleur de ses percées scientifiques.

Résumé des prix reçus par Roger Lecomte

  • Prix d'excellence du CHUS 2014 – Catégorie carrière
  • Prix Michel-Sarrazin du Club de recherches cliniques du Québec, 2014
  • Prix Lionel-Boulet 2013 des Prix du Québec (la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec pour l’ensemble d’une carrière)
  • Prix de distinction David E. Mitchell 2012 de la Fondation Ernest C. Manning, conjointement avec Réjean Fontaine (Faculté de génie)
  • Prix Célébrons le partenariat du CRSNG-ADRIQ (Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie-Association de la recherche industrielle du Québec), 2011 et 2013
  • Prix Innovation J. Armand-Bombardier de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), 2009
  • Prix Étienne Le Bel de la Faculté de médecine et des sciences de la santé pour l’avancement de la science, la qualité des recherches et le rayonnement international, 2005
  • Prix d'excellence à la recherche médicale RBC/CRC pour contribution exceptionnelle au domaine de l'imagerie biomédicale, 2005