Reno Fortin

Colloque Les 15 ans du DBA en administration

Au-delà des idées reçues

François Coderre, doyen de la Faculté d'administration, en compagnie de la professeure Joanne Roch, présidente d'honneur de l'événement, et de Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke et diplômé du programme DBA.
François Coderre, doyen de la Faculté d'administration, en compagnie de la professeure Joanne Roch, présidente d'honneur de l'événement, et de Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke et diplômé du programme DBA.

Photo : François Lafrance

L’Association des étudiantes et étudiants du doctorat en administration des affaires (ADBA) de l’Université de Sherbrooke organisait, le 5 septembre sur le Campus principal de l’UdeS, son premier colloque soulignant les 15 ans de ce programme universitaire de haut niveau. Joanne Roch, vice-rectrice à l’administration de l’UdeS de 2009 à 2014 et ancienne vice-doyenne à la recherche à la Faculté d’administration, agissait à titre de présidente d’honneur de l’événement.

Plus de 80 personnes s’étaient donné rendez-vous pendant la journée pour participer à des ateliers de discussion et entendre des conférenciers, dont le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, également diplômé du programme en 2006.

«Jamais je n’ai imaginé faire mon DBA pour un jour devenir maire de Sherbrooke, mais bon Dieu que ça aide à faire le travail, a mentionné Bernard Sévigny. Ce que m’a permis le DBA, c’est fondamentalement deux choses : une transformation de ma façon de penser et les outils qui me sont restés.»

Anne Mathieu, vice-doyenne à l’enseignement à la Faculté d’administration, était particulièrement fière que le colloque «rassemble toute la grande famille du DBA». Pour elle, «le colloque fut intéressant et riche d’enseignement autant pour le corps professoral présent que pour les futurs étudiants du programme».

Certains ateliers présentaient de vibrants témoignages de doctorants ou de diplômés relatant leur expérience durant leur parcours académique ou les défis et impacts après l’obtention du diplôme.

Le comité organisateur de l'ADBA : Régis Milot, Ndjoulou Fidèle, Mélanie Lagacé, Édith Lecours, Lionel Bahl et Moussa Fall.
Le comité organisateur de l'ADBA : Régis Milot, Ndjoulou Fidèle, Mélanie Lagacé, Édith Lecours, Lionel Bahl et Moussa Fall.


Photo : François Lafrance

Les échanges parfois très stimulants ont misé sur le partage d’expériences qui ont enrichi la vie des organisations et favorisé la recherche. L’occasion était belle pour offrir un cadre de vulgarisation et de réseautage entre les étudiants, le corps professoral et les diplômés provenant de l’UdeS et de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Car il faut rappeler que le DBA demeure un programme conjoint qui fut créé dans le cadre d'une collaboration unique entre des professeurs de l’UdeS et de l’UQTR en 1999.

À cet effet, les organisateurs ont profité du colloque pour souligner la présence et l’apport des professeurs Paul Prévost et Mario Roy, de l’UdeS, deux membres fondateurs du programme DBA. Cette formation dorénavant reconnue mise sur l’application de connaissances, la résolution de problèmes organisationnels et la prise de décisions.

«La réussite du colloque fut au-delà de nos attentes, admet Ndjoulou Fidèle, président de l’ADBA et coordonnateur de l’événement. Nous avons réussi à faire rayonner le programme DBA et le porter plus loin encore pour l’avenir.»

L’ADBA, fondée le 20 janvier 2011, compte pas moins d’une soixantaine d'étudiantes et d’étudiants actifs au programme et mise sur la promotion des activités de recherche de ses membres et sur un réseautage élargi avec la communauté académique et le milieu pratique.