30e concours Charles-Rousseau

L’UdeS s’illustre par sa participation et son organisation

La délégation de l'Université de Sherbrooke
La délégation de l'Université de Sherbrooke
Photo : Robert Laflamme

Dans le cadre du 30e concours de procès simulé en droit international Charles-Rousseau, brillamment organisé par la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke au Campus de Longueuil, au Campus principal et, pour la grande finale, au siège montréalais de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), l’équipe de Sherbrooke a fait très bonne figure en terminant 6e sur les 26 équipes inscrites cette année. Les mémoires rédigés par Mathieu Saint-Pierre Castonguay, Andrée-Ann Thomas, Vincent Paquet et Nicolas Stefani, sous la supervision de Sacha Robin, ont toutefois valu la troisième meilleure note à la délégation locale.

La grande finale au siège de l'OACI
La grande finale au siège de l'OACI
Photo : Robert Laflamme

Mandatée par le Réseau francophone de droit international pour tenir le concours du 2 au 10 mai, l’Université de Sherbrooke était non seulement responsable d’organiser le déroulement de la semaine mais aussi de rédiger le cas fictif à débattre tout au long du concours. Les participants ont ainsi dû travailler sur un litige concernant le domaine de l’aviation internationale, plus précisément le régime visant à imposer des taxes carbone aux compagnies aériennes.

«En 1985, l’Université de Sherbrooke avait été l’hôte du tout premier concours Charles-Rousseau. Trente ans plus tard, nous avons de nouveau eu la chance d’organiser le plus prestigieux concours en droit international général dans la francophonie», affirme Geneviève Dufour, professeure à la Faculté de droit et présidente du comité local d’organisation. «De nombreux anciens participants travaillent maintenant aux Nations Unies, dans des ambassades, des grandes entreprises ou encore des cabinets d’avocat», précise-t-elle.

Un colloque en marge du concours

La professeure Geneviève Dufour prononçant le mot de bienvenue du colloque du 3 mai au Campus de Longueuil.
La professeure Geneviève Dufour prononçant le mot de bienvenue du colloque du 3 mai au Campus de Longueuil.
Photo : Robert Laflamme

En marge du concours, l’Université tenait également un colloque d’une journée sur les thématiques soulevées par le concours. Le colloque Aviation civile internationale et mécanisme mondial de gestion des émissions de carbone a réuni des spécialistes du monde de l’aviation internationale. Il a favorisé des échanges intéressants sur les enjeux environnementaux, économiques, juridiques, politiques, industriels et technologiques liés à cette problématique de l’industrie.

À propos du concours Charles-Rousseau

Le concours Charles-Rousseau est la plus importante compétition de droit international se déroulant en français au monde. Il s’agit d’un concours de plaidoirie réunissant chaque année quelque 200 étudiants, entraîneurs, juges, professeurs et greffiers issus de la francophonie (Canada, France, Belgique, Suisse, Allemagne, Congo, Argentine, Côte d’Ivoire, Ukraine, Colombie, Roumanie, Tunisie, etc.). Pas moins de 90 institutions provenant de 35 pays ont fait participer leurs plus brillants étudiants depuis sa création, à l’Université de Sherbrooke, en 1985.