Nouvelle publication

S’approprier le passé des autres : les usages de l’histoire internationale au Québec avant la Révolution tranquille

MENS, revue d'histoire intellectuelle et culturelle
MENS, revue d'histoire intellectuelle et culturelle

Ce dernier numéro de la revue MENS se penche sur les relations du Québec avec le passé des «autres». Non pas l'histoire des références impériales auxquelles nous sommes habitués (Londres, Paris, Rome et Washington), mais plutôt celle des nations d'Amérique latine, d'Afrique et de l'Inde, contrées soumises économiquement et politiquement aux intérêts des grands centres de pouvoir.

L'étude de ces régions, au départ motivée par leur exotisme dépaysant, s'est ensuite penchée sur les luttes d'émancipation qui les ont marquées. La réflexion transnationale qui émerge de cet intérêt permet de s'interroger sur l'utilisation de l'histoire des «autres» dans la définition identitaire québécoise d'avant la Révolution tranquille.

Sous la direction de Maurice Demers, professeur d'histoire.

Textes du dossier

  • Maurice Demers, Introduction – D’un anti-impérialisme à l’autre : représentations des nations dominées et colonisées au Canada français
  • Maurice Demers, De l’exotisme à l’effet miroir : la représentation de l’histoire latino-américaine au Canada français
  • Serge Granger, L’Inde et la décolonisation au Canada français
  • Éric Desautels, La représentation sociale de l’Afrique dans le discours missionnaire canadien-français (1900-1968)