Nouvelles UdeS

André Sauvé

Être ou le chaos organisé

André Sauvé
André Sauvé
Photo : fournie

Celui qui a dit que le génie frôlait la folie devait savoir qu'un jour André Sauvé allait exister pour en confirmer l’affirmation. Après des centaines de représentations de son premier spectacle solo où il a exploré avec succès les zones de la folie quotidienne, l’humoriste est de retour pour creuser encore davantage le sillon avec Être, son nouveau spectacle solo à la fois drôle et intelligent. Et s’il vaut mieux demeurer attentif si on ne veut pas perdre le fil de la pensée du comique en spectacle, l’effort n’en demeure pas moins payant, à la fin d’un voyage des moindres recoins de son esprit affuté.

De fait, avec Être, on se questionne pas mal, mais on rit surtout beaucoup. Aussi surprenant et déstabilisant qu’aux côtés de Marc Labrèche dans 3600 secondes d'extase, l’humoriste offre une visite guidée des méandres de son cerveau en perpétuelle recherche de sens.

Si sa quête demeure anecdotique, elle touche inexorablement par ce désir, propre à chacun, d’être bien. Fidèle à son personnage de sympathique névrosé, André Sauvé a beau sauter du coq à l’âne et semer la confusion en revenant à ses moutons avant qu’on ait eu le temps de dire meuh, son spectacle, réglé au quart de tour, est le fruit d’un travail colossal qui lui fait honneur.

Après avoir fait salle comble deux soirs d’affilée les 13 et 14 décembre derniers, l’humoriste à la tignasse explosive sera de retour sur la scène du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke le samedi 12 avril.

Pour plus de renseignements, consultez le site Internet du Centre culturel.