Nouvelles UdeS

Nouvelles expositions à la Galerie d'art du Centre culturel

Observer les traces de l'occupation humaine

Les soundings de Bill Vazan sont faits à partir de matériaux (sable, gravier) ramassés autour du monde depuis 50 ans.
Les soundings de Bill Vazan sont faits à partir de matériaux (sable, gravier) ramassés autour du monde depuis 50 ans.
Photo : fournie

La Galerie d'art de l'Université de Sherbrooke accueille l'exposition «Soundings» de la planète bleue / Soundings from the Water Planet de l'artiste torontois Bill Vazan, réel pilier de l'art visuel.

Figure marquante de l’art conceptuel, du land art et du montage photographique, Bill Vazan propose une oeuvre multiforme d’autant de disciplines que la sculpture, le dessin, la peinture, la performance et la photographie.

Dans tous les cas, l’observation du monde environnant, l’inscription des traces laissées par l’occupation humaine et les possibilités infinies de nos points de vue portés sur le monde sont au coeur de la démarche de l’artiste.

Depuis 1964, Bill Vazan s’investit dans sa série «Soundings» de la planète bleue / Soundings from the Water Planet. Ce titre évoque l’idée de sondage dans l’eau (les soundings) que l’on fait en se déplaçant sur l’eau afin d’éviter les récifs ou les écueils. Les soundings de l’artiste sont faits à partir de matériaux (sable, gravier) ramassés autour du monde depuis 50 ans. Il s’agit d’un mélange composé de médium acrylique, d’eau et de matière sur papier. Le résultat est une matière fluide, une expression liquide de différentes éclaboussures.

Un photographe sherbrookois à l'affiche

Pour accompagner l'exposition de Bill Vazan, Errances, de l'artiste photographe sherbrookois François Lafrance, sera à l'affiche du côté de l'Espace invitation de la Galerie d'art.

Le titre Errances révèle son tempérament disposé à la flânerie pour mieux réfléchir et capter des moments de vie. Ses oeuvres exposent ses sujets préférés que sont les paysages des Cantons-de-l’Est par mauvais temps.

Voilà un regard singulier posé sur les paysages qui nous entourent. Pour créer ses oeuvres, François Lafrance joue avec les couleurs et les contrastes afin de créer des paysages uniques, fantaisistes.

Avec sa caméra, François Lafrance capte les nuages, les arbres, les chemins de terre et les cours d’eau des Cantons-de-l’Est. Il y voit là les témoins du temps qui passe, les acteurs silencieux d’une autre époque, immuablement penchés sur ce qui nous entoure.

La Galerie d'art vous invite à assister au vernissage qui aura lieu le mercredi 5 mars à 17 h au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.