26e Colloque de l’AMEUS

Gestion des matières résiduelles – Priorisons nos actions

Le comité organisateur du 26e Colloque de l'AMEUS.
Le comité organisateur du 26e Colloque de l'AMEUS.
Photo : Michel Caron

Les habitudes de vie d’une grande partie de la population mondiale sont de nos jours marquées par une consommation excessive. Hors de tout doute, cette consommation produit une quantité phénoménale de déchets, desquels découlent de nombreux problèmes environnementaux. Pour cette raison, depuis quelques décennies, la gestion des matières résiduelles est un thème phare des études en environnement et les efforts placés dans ce domaine ne vont qu’en augmentant. De nombreuses initiatives et actions voient alors le jour afin d’encourager les individus à faire de meilleurs choix. Dans cet ordre d’idées, l’Association des étudiantes et des étudiants de la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke (AMEUS), en collaboration avec plusieurs partenaires, présentera le 28 février prochain à l’Hôtel Chéribourg à Orford, son 26e Colloque : Gestion des matières résiduelles – Priorisons nos actions.

« La gestion des matières résiduelles est un sujet majeur qui concerne chacun d'entre nous. La société de surconsommation à laquelle nous participons tous a un effet non négligeable sur l'environnement et la santé dû à la quantité de matières résiduelles qui en résulte. Face à cette problématique qui ne cesse de prendre de l'ampleur, nous désirons susciter la réflexion et pousser à l'action, d'où le sujet de notre Colloque ! », affirme avec enthousiasme Marie-Josée Berteau, coordonnatrice de l’événement.

Le Colloque comptera plusieurs invités de renom, dont le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, le président-directeur général de RECYQ-QUÉBEC, M. Benoit de Villiers ainsi que le professeur Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales de l’Université de Sherbrooke. Ceux-ci ouvriront le bal et prononceront le discours inaugural à compter de 9 h. Par la suite, à l’horaire pour cette 26e édition, de nombreux thèmes reliés à la gestion des matières résiduelles, notamment l’analyse de cycle de vie, l’écoconception, la responsabilité élargie des producteurs, la symbiose industrielle et l’acceptabilité sociale.

Des conférences seront également tenues à propos de la gestion des matières résiduelles dans le secteur ICI et le municipal. À la suite de chacune des conférences, des périodes de questions sont planifiées afin d’encourager les discussions, le Colloque de l’AMEUS étant depuis ses tous débuts un lieu d’échange et de réseautage très apprécié des étudiants et professionnels dans le domaine de l’environnement. La journée sera clôturée par une table ronde, dont le sujet « GMR : Faire tomber les frontières » abordera les questions entourant le concept de la clôture verte, sujet qui risque de susciter encore une fois des discussions animées.

Les étudiantes et les étudiants de l’AMEUS ayant à cœur les fondements du développement durable et souhaitant que les activités entourant le Colloque aient un impact minimal sur l’environnement, le respect de normes strictes écoresponsables s’imposait pour l’événement. À ce sujet, Marie-Josée Berteau ajoute : « en tant qu'étudiants en environnement, nous sommes très sensibilisés par la problématique environnementale et désirons ardemment agir sur ce plan, que ce soit au niveau de l'émission de gaz à effet de serre, de la surconsommation de ressources ou encore de la gestion des matières résiduelles. À nos yeux, il était donc primordial que le Colloque respecte nos valeurs environnementales et soit un événement écoresponsable. Par conséquent, nous avons tout mis en œuvre pour obtenir la certification BNQ 9700-253 ». En ce sens, tout comme l’année dernière, l’AMEUS s’engage une nouvelle fois à faire de l’événement un exemple grâce à la classification de niveau 3 de la norme en gestion responsable d’événement du Bureau de normalisation du Québec (BNQ 9700-253).

La 26e édition du Colloque de l’AMEUS et de ses nombreux partenaires dont RECYQ-QUÉBEC, l’Université de Sherbrooke, le MDDEFP et plusieurs autres est assurément un événement à ne pas manquer. L’événement aura lieu le 28 février prochain et est ouvert à tous. Toutefois, il est exigé de s’inscrire à l’avance en ligne.