Touche Noire fête ses 5 ans

Rencontre culturelle avec l’Afrique

Les membres du groupe Touche Noire ont beaucoup travaillé pour bâtir leur programmation d'activités échelonnée durant tout le Mois de l'histoire des Noirs.

Les membres du groupe Touche Noire ont beaucoup travaillé pour bâtir leur programmation d'activités échelonnée durant tout le Mois de l'histoire des Noirs.


Photo : Michel Caron

«On souhaite que toute la population sherbrookoise vive un échange culturel. Il faut faire tomber les barrières qui nous empêchent de considérer l’autre à sa juste valeur… prôner la tolérance, l’ouverture d’esprit, l’acceptation des différences culturelles pour vivre en harmonie.»

Avec cet engagement toujours au cœur de ses actions, le groupe d’étudiants de l’UdeS Touche Noire souligne pour la 5e année consécutive le Mois de l’histoire des Noirs. «Nous sommes fiers de voir que notre projet dure : l’UdeS y croit et nous soutient depuis le début, notamment par les Services à la vie étudiante.»

Formé de six étudiants de l’UdeS et des deux membres fondateurs – aujourd’hui diplômés – Gwladys Sebogo et Juillet Edgard Douckaga, Touche Noire offre pour la première fois une programmation s’échelonnant sur tout le mois de février. «Les activités ont évolué avec l’événement, ont pris de l’ampleur. Nous sommes en train d’atteindre notre objectif d’organiser une activité par fin de semaine», explique Juillet Douckaga.

Le groupe Touche Noire a vu le jour il y a cinq ans à l'initiative de Gwladys Sebogo, aujourd'hui diplômée de l'UdeS.
Le groupe Touche Noire a vu le jour il y a cinq ans à l'initiative de Gwladys Sebogo, aujourd'hui diplômée de l'UdeS.
Photo : Michel Caron

Sous le thème de l’art comme manière d’être, les activités au programme présenteront la culture africaine et ses métissages pour mettre en valeur la diversité et la richesse du monde dans lequel nous vivons.

Une visite d’Angélique Kidjo

Avec la collaboration du théâtre Granada et de la Fédération des communautés culturelles, Touche Noire a réussi un tour de force pour son 5e anniversaire : faire venir la chanteuse béninoise de réputation internationale Angélique Kidjo. Celle-ci sera la vedette du spectacle de clôture du 22 février au théâtre Granada avec, en première partie, les Productions Kalabanté (danses africaines et percussions) et des étudiants de l’UdeS.

«Angélique Kidjo est aussi ambassadrice de l’UNICEF et milite pour le droit des femmes. C’est une grâce de pouvoir l’avoir avec nous, nous n’aurions pas pu rêver meilleure artiste», se réjouissent les organisateurs, qui souhaitent ainsi «mettre Sherbrooke sur la carte» des rendez-vous incontournables du Mois de l’histoire des Noirs.

Pogrammation des activités de Touche Noire

  • 13 février à 12 h – Cafétéria principale : kiosque d’information et défilé de mode avec des vêtements africains
  • 15 février à 16 h – Centre sportif de l’UdeS : Coupe des Nations
  • 21 février à 18 h – Agora du Carrefour de l’information : conférence des historiens et professeurs à l’UdeS Jean-Pierre Le Glaunec et Maurice Demers
  • 22 février à 20 h – Théâtre Granada : spectacle d’Angélique Kidjo