Les changements climatiques : agissons dans notre communauté!

Un guide pédagogique pour outiller les adultes à comprendre et à agir sur l’enjeu des changements climatiques

La professeure Carine Villemagne
La professeure Carine Villemagne
Photo : Michel Caron

Combiner éducation aux changements climatiques et alphabétisation, voilà l’essence du guide pédagogique Les changements climatiques : agissons dans notre communauté!, élaboré par une équipe dirigée par la professeure Carine Villemagne, spécialisée en éducation aux adultes à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke.

En vue de son élaboration, le guide a fait l’objet d’une expérimentation auprès d’un groupe d’adultes fréquentant le Centre de services éducatifs populaires du Haut-Saint-François (CSEP), qui offre des activités de formation en alphabétisation à des adultes souhaitant réaliser un retour aux études en formation générale ou professionnelle. Les adultes en formation ont très bien participé : «Ils étaient fiers d’apprendre, de comprendre et d’agir», dit Édith Cournoyer, du CSEP. Et surtout, les activités proposées sur les questions environnementales leur ont permis de développer leurs compétences de base en français et en mathématiques sans avoir l’impression de faire du français ou des mathématiques!

Un groupe d'adultes en formation du CSEP accompagnés par Édith Cournoyer, directrice adjointe du CSEP.
Un groupe d'adultes en formation du CSEP accompagnés par Édith Cournoyer, directrice adjointe du CSEP.
Photo : Fournie par le CSEP

L’idée de créer ce programme éducatif sur les changements climatiques a émergé à la suite d’une enquête menée par la professeure Carine Villemagne. Cette enquête, effectuée auprès des groupes d’éducation populaire du Québec, révélait que les questions environnementales étaient peu abordées dans les programmes éducatifs destinés aux adultes, tout en faisant ressortir un vif intérêt d’intégrer les problématiques d’environnement au sein de leurs ateliers d’alphabétisation. Les adultes en alphabétisation ont une très grande soif d’apprendre et d’agir, mais ils ne se sentent pas suffisamment compétents pour agir, selon Édith Cournoyer, directrice adjointe au CSEP, qui observe : «Plus l’information leur est accessible, mieux ils comprennent et plus ils prennent une part active dans leur milieu.»

Si l’on considère que près de la moitié des Québécois âgés de 16 à 65 ans ont des difficultés de lecture et que 16 %, soit 800 000 Québécois de 16 à 65 ans, sont analphabètes selon la Fondation pour l’alphabétisation, c’est une partie considérable de la population qui n’est pour l’instant pas en mesure de se positionner, d’agir et d’exercer son pouvoir citoyen. Cette situation est d’autant plus critique que les personnes les plus susceptibles de subir les effets des changements climatiques sont aussi celles qui sont le plus défavorisées. L’enjeu des îlots de chaleur représente bien cette réalité : les effets des îlots de chaleur sont concentrés dans les quartiers les plus défavorisés, là où les personnes qui émettent le moins de gaz à effet de serre (GES) habitent.

Pourquoi choisir la thématique des changements climatiques?

Les changements climatiques constituaient une thématique de choix pour le projet, car dès à présent, on est à même d’observer de plus en plus d’événements climatiques dans nos milieux que l’on peut relier au réchauffement planétaire, selon la professeure Villemagne. «Et bien qu’il s’agisse d’une problématique fort complexe pour laquelle les rapports d’experts abondent, il s’agit aussi d’un enjeu sur lequel, personnellement et collectivement, on peut intervenir, que ce soit nos choix en matière de transport, d’alimentation, de gestion de l’énergie, de gestion de nos matières résiduelles et de l’aménagement du territoire, notamment», dit-elle.

Ces cinq thématiques ainsi que l’enjeu des changements climatiques font chacun l’objet d’un module constituant le guide pédagogique. Un septième module est consacré à la réalisation d’une action collective, ce qui permet aux adultes de se positionner à titre d’acteurs clés de leur communauté, en vue de réduire les émissions de GES. Les concepteurs de ce guide ont clairement fait le choix d’une éducation critique et conscientisante orientée vers l’action individuelle et l’action collective des adultes engagés dans leurs apprentissages.

Le guide pédagogique Les changements climatiques : agissons dans notre communauté!
Le guide pédagogique Les changements climatiques : agissons dans notre communauté!

Photo : Fournie par le CREE

Bien que le guide pédagogique Les changements climatiques : agissons dans notre communauté! ait d’abord été conçu pour des adultes de tous les âges ayant un faible niveau de littératie, il est susceptible d’intéresser tous les enseignants, formateurs ou intervenants souhaitant entreprendre une démarche de formation et d’accompagnement de nature citoyenne avec leurs élèves et étudiants. Ainsi, chaque module débute par une section qui s'intitule «Les essentiels» et qui offre de l’information vulgarisée sur le sujet du module.

Des résultats tangibles pour l'environnement

Le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE) ainsi que le Fonds d’action québécois pour le développement durable étaient également partenaires dans ce projet.

En adoptant de nouvelles habitudes de vie liées aux sujets des différents modules du guide pédagogique (transport, énergie, achat local, etc.), le CREE estime que le groupe de 30 adultes a réduit annuellement de 15 tonnes ses émissions de GES, soit l’équivalent d’une fois et demie les émissions moyennes de GES par Québécois. Ces résultats sont d’autant plus intéressants qu’ils ne considèrent pas l’effet multiplicateur qu’ont pu avoir les apprenants sur les personnes de leur entourage immédiat.