Gabriel Bélanger remporte la bourse Gilles-Joncas de l'Association canadienne de l'enseignement coopératif

«Le talent ne vaut pas grand-chose sans effort»

Gabriel Bélanger a mis la main sur une bourse de 1000 $ offerte par l'Association canadienne de l'enseignement coopératif.
Gabriel Bélanger a mis la main sur une bourse de 1000 $ offerte par l'Association canadienne de l'enseignement coopératif.
Photo : Jean-François Perreault

Gabriel Bélanger n’est pas de ceux qui regardent le train passer. L’étudiant au baccalauréat en génie chimique est plutôt celui qui est généralement aux commandes de la locomotive. C’est pourquoi l'Association canadienne de l'enseignement coopératif (ACDEC) lui a remis la prestigieuse bourse Gilles-Joncas jeudi soir lors d’une cérémonie qui avait lieu au Château Mont-Saint-Anne près de Québec.

Cet étudiant polyvalent et engagé dans sa communauté fait actuellement le quatrième stage coopératif de son parcours universitaire, lui qui a été embauché cet automne au poste d’assistant au conseiller en environnement chez le Groupe Desgagnés. En plus de sa grande contribution chez son employeur actuel mais également chez ceux des sessions passées, son rendement académique exemplaire et ses multiples réalisations parascolaires ont fait pencher la balance en sa faveur.

Au cours des dernières années, le Lavallois a notamment été président d’Ingénieur sans frontières à l’Université de Sherbrooke et président de l’Association générale des étudiants de génie. Depuis 2007, il est également membre du conseil d’administration et accompagnateur d’une troupe de théâtre de personnes atteintes de déficience intellectuelle.

«Le régime coopératif m’a permis de bien cibler ma future carrière. J’ai commencé au baccalauréat en chimie et après mon premier stage, j’ai réalisé que je me plairais davantage en génie chimique. Depuis ce temps, je sais que je suis dans le bon domaine», explique tout d’abord celui qui a remporté de nombreuses bourses au cours des deux dernières années, soit celles de Rio Tinto Alcan, de Petro-Canada, du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et du Fonds Paul-Desmarais.

«J’ai réalisé que dans la vie, le talent, ça ne vaut pas grand-chose sans effort. C’est pourquoi je travaille autant», ajoute Gabriel en remerciant le Service des stages et du placement de l’UdeS pour sa contribution inestimable à la formation des futurs professionnels.

C’est d’ailleurs la coordonnatrice de stages Caroline Rousseau qui a appuyé sa candidature auprès de l’ACDEC.

«Gabriel est quelqu’un d’impliqué qui réussit tout ce qu’il touche. Mais ce qui m’impressionne le plus chez lui, c’est qu’il demeure humble malgré tous ses succès», raconte-t-elle fièrement.

L'ACDEC et la bourse Gilles-Joncas

L'Association canadienne de l'enseignement coopératif regroupe les établissements collégiaux et universitaires qui pratiquent l'enseignement coopératif. Elle a comme mission de promouvoir le développement de ce type d'enseignement auprès des instances gouvernementales, des réseaux de l'éducation et du monde du travail, mais elle est également responsable d'un mécanisme d'agrément des programmes coopératifs suivant des critères de qualité.

C'est le comité Québec de l'ACDEC qui remet la bourse Gilles-Joncas à deux étudiants, l'un de niveau collégial et l'autre universitaire, s'étant démarqués dans leurs stages, leurs études et leur vie étudiante. L’objectif de ce prix de 1000 $ est de promouvoir l'enseignement coopératif et d'amener les étudiants à se démarquer sur le marché du travail. Cinq des sept derniers récipiendaires universitaires, incluant Gabriel Bélanger, ont effectué leurs études à l’Université de Sherbrooke.