Lancement du Défi change ton monde

L’entrepreneuriat social des étudiants à l’UdeS : des modèles d’engagement citoyen pour la jeunesse estrienne

Nicole St-Martin, directrice du PAEIC, Marie-Josée Laforge, de La Déraille, Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales et vice-recteur au Campus de Longueuil, et Julien Lamarche, de La Fabrique
Nicole St-Martin, directrice du PAEIC, Marie-Josée Laforge, de La Déraille, Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales et vice-recteur au Campus de Longueuil, et Julien Lamarche, de La Fabrique

Photo : Claude Croisetière

L’Université de Sherbrooke se positionne en tant qu’actrice de l’innovation sociale et du développement durable en lançant le volet francophone du concours canadien Le défi change ton monde, une campagne de sociofinancement (crowdfunding) nationale destinée à inspirer et à soutenir des projets menés par des jeunes et qui ont un fort impact social ou environnemental.

Deux projets lancés par des groupes d’étudiants dynamiques et passionnés représentent des modèles d’engagement citoyen pour la jeunesse estrienne : la coopérative de vélo La Déraille, qui vise à améliorer l’autonomie des cyclistes de Sherbrooke par l’entremise d’ateliers de réparation, de formations en sécurité et d’outils pour entretenir sa bicyclette, et La Fabrique, un atelier collectif offrant des outils variés, du traditionnel à la fine pointe de la technologie, et des espaces de création individuels afin d’aider la population estrienne à développer des compétences en fabrication et en création grâce au partage de connaissances. Les projets sont soutenus par le Programme d’apprentissage expérientiel par l’intervention communautaire (PAEIC) de l’UdeS.

Les deux regroupements ont reçu l’appui d’Ashoka Canada, une organisation internationalement reconnue pour son leadership en entrepreneuriat social.

Relever le défi de l’entrepreneuriat social

Julien Lamarche et David Lalanne, de La Fabrique
Julien Lamarche et David Lalanne, de La Fabrique
Photo : Claude Croisetière

Réparer son vélo soi-même, concevoir un meuble à partir de matériaux récupérés, apprendre à manier de nouveaux outils, développer sa dextérité, son autonomie et sa créativité, voilà quelques exemples des objectifs que se sont fixés les étudiants fondateurs de La Déraille et de La Fabrique. Pour y arriver, des ressources sont nécessaires, d’où la grande importance de la campagne de sociofinancement et du soutien d’Ashoka. En effet, l’organisation égalisera la somme amassée par les regroupements participant au concours, jusqu’à concurrence de 2500 $.

Pour Julien Lamarche, cofondateur de La Fabrique : «Participer au Défi change ton monde est l’occasion de faire connaître notre projet et d’impliquer la communauté sherbrookoise dans son développement. Nous sommes très enthousiastes à l’idée que cette opportunité nous permettra de consolider notre projet d’entreprise.»

Une première pour une université francophone

Les membres fondateurs de La Déraille
Les membres fondateurs de La Déraille

Photo : Claude Croisetière

Sherbrooke est la première université québécoise à établir une collaboration avec Ashoka, ce qui accentue son engagement dans l’apprentissage par le service à la collectivité.

«Ce partenariat avec Ashoka Canada confirme l’importance pour l’UdeS de stimuler l’approche entrepreneuriale chez nos étudiantes et étudiants et de soutenir des projets dont l’objectif est d’apporter des solutions novatrices à des problématiques sociales ou environnementales», a déclaré Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales et vice-recteur au Campus de Longueuil, lors de la conférence de presse soulignant le lancement du Défi.

Pour le PAIEC, ce partenariat sert d’exemple fort auprès des étudiants qui désirent aussi s’impliquer : «Accompagner les équipes étudiantes dans leur participation au Défi change ton monde, c’est l’occasion d’être associé à des jeunes engagés qui sont déjà en action et qui représentent des modèles inspirants pour l’ensemble de la communauté universitaire», affirme Nicole St-Martin, directrice du PAEIC.

L’UdeS peut compter sur le soutien d’organisations locales engagées dans l’accompagnement et le développement d’entreprises à vocation sociale, soit la Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke et le Réseau des entreprises d’économie sociale de l’Estrie. Le Forum jeunesse Estrie appuie également la campagne de sociofinancement que lancent les équipes étudiantes.

La campagne de financement des deux projets est maintenant en ligne. Il est possible de faire un don en suivant les liens ci-dessous.