Société canadienne pour les biosciences moléculaires

Les professeurs Benoit Chabot et Éric Massé récompensés

Pr Benoit Chabot
Pr Benoit Chabot
Photo : Robert Dumont

Deux professeurs du thème Cancer: biologie, pronostic et diagnostic de la Faculté de médecine et des sciences de la santé et chercheurs au Centre de recherche Clinique Étienne-Le Bel du CHUS reçoivent les prix les plus importants de la Société canadienne pour les biosciences moléculaires.


Prix du scientifique chevronné de NRC Research Press

Cette année, le Prix du scientifique chevronné de NRC Research Press est remis au professeur Benoit Chabot. Ce prix (anciennement connu sous le nom de Prix Boehringer-Mannheim) est offert en reconnaissance d’une performance exceptionnelle en recherche dans l’un ou l’autre des champs de la biochimie, de la biologie moléculaire ou cellulaire. Benoit Chabot, Ph.D. est professeur au Département de microbiologie et d'infectiologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génomique fonctionnelle. Il est également directeur de l'Axe Cancer du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel du CHUS, directeur du Groupe ARN et du Centre de recherche sur la biologie de l'ARN. Benoit Chabot s’intéresse à l’épissage alternatif, un mécanisme d’expression des gènes responsable de la diversité protéique et de la complexité des organismes vivants. Ses recherches des dernières années permettent de mieux comprendre les contributions de l’épissage alternatif dans plusieurs maladies dont le cancer, la dystrophie myotonique et le SIDA.

Prix jeune scientifique en génétique ROBERT H. HAYNES

Pr Éric Massé
Pr Éric Massé
Photo : Robert Dumont

Pour sa part, le Prix jeune scientifique en génétique Robert H. Haynes est remis au professeur Éric Massé pour une publication ou une série de publications d’envergures par un candidat cumulant moins de 15 années d’expérience à la suite de son premier diplôme universitaire. Le professeur Massé et son équipe travaillent à obtenir plus de connaissances générales sur le mécanisme d’action des petits ARN afin de développer de nouvelles stratégies pour lutter contre les infections bactériennes. Il a publié plus d’une trentaine d’articles scientifiques depuis 1997 dans des journaux à haut facteurs d’impacts tels que le Proceedings of National Academy of Science (PNAS), Genes & Development, et EMBO Journal. Le professeur Massé a obtenu son doctorat en 2000 de l’Université de Montréal pour ensuite travailler quelques années aux National Institutes of Health au Maryland. En 2004, il est recruté par le Département de biochimie à la Faculté de médecine. Il est membre du comité consultatif de rédaction du journal Molecular Microbiology. Il est également chercheur membre du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel du CHUS.