Pour une quatrième fois

CFAK est couronnée meilleure radio étudiante par l’ADISQ

CFAK remporte le prix « Station de radio universitaire et collégiale de l’année – Marchés central et régional ».
CFAK remporte le prix « Station de radio universitaire et collégiale de l’année – Marchés central et régional ».

La radio CFAK 88,3 FM remporte à nouveau le prix «Station de radio universitaire et collégiale de l’année – Marchés central et régional», décerné par l’ADISQ. C’est la quatrième fois que la radio étudiante de l’Université de Sherbrooke reçoit cet honneur. Le prix lui a été remis le 4 avril dernier, dans le cadre des Rencontres québécoises de l’industrie de la musique, grand rendez-vous annuel des professionnels du monde de l’enregistrement sonore, du spectacle et de la radio au Québec.

Le jury, formé par les professionnels de l’ADISQ, analyse plusieurs critères : la qualité des relations de travail et de la communication avec les différents intervenants du milieu, les tactiques de mise en valeur du produit musical, l’implication et la participation au développement de l’industrie ainsi que les stratégies de programmation. Ce même prix a été remis à la station CFAK en 2007, 2008 et 2010.

La radio étudiante CFAK joue un rôle important dans l’animation culturelle à l’Université de Sherbrooke. «Nous cherchons à diffuser un son qui se distingue, qui ne se trouve pas sur les ondes commerciales», explique Serge Langlois, directeur général de la station.

La station, qui est sur le point de fêter ses 10 ans sur la bande FM, diffuse des émissions de radio principalement produites par des étudiants de l’Université de Sherbrooke. Elle met tout en œuvre afin de faire découvrir à la population sherbrookoise de nouveaux talents musicaux en mettant un accent tout particulier sur le talent local. Plus de 175 étudiants s’engagent annuellement au sein de CFAK en apprivoisant les rudiments de la technique, du journalisme et de l’animation.

«Environ 90 % de nos animateurs, techniciens et journalistes sont des étudiants bénévoles, précise Serge Langlois. Même si nous ne sommes pas une école de radio, l’expérience du micro que les étudiants acquièrent a tout de même une valeur pédagogique.»