Entièrement conçu et réalisé au Québec

Lancement du nouveau dictionnaire en ligne Usito

Un nouveau dictionnaire général du français apparaît sur le marché : le dictionnaire en ligne Usito. Entièrement conçu et réalisé au Québec, il dresse un portrait global et actuel du français, tout en ouvrant un large espace à l’usage québécois, canadien et nord-américain dans tous les domaines de la vie courante et professionnelle. L’équipe de recherche Franqus de l’Université de Sherbrooke se trouve au cœur même de ce projet colossal, qui a nécessité plus de 10 années de recherche et la collaboration de quelque 60 personnes.

Le dictionnaire Usito a été lancé officiellement à la Bibliothèque nationale du Québec en présence de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy, et de près d'une centaine d’invités. Avec ses 60 000 mots traités, Usito a été réalisé sous la direction éditoriale d’Hélène Cajolet-Laganière et de Pierre Martel, avec le concours de Louis Mercier à titre de conseiller éditorial. Chantal-Édith Masson a assuré la direction informatique. Tous sont professeurs à la Faculté des lettres et sciences humaines.

Pourquoi un nouveau dictionnaire?

«Seul un dictionnaire général produit au Québec peut offrir à la société québécoise une description du français apte à témoigner des liens riches et profonds qui unissent langue d’usage et culture, et qui fondent son identité, explique la professeure Hélène Cajolet-Laganière. En travaillant à la rédaction du dictionnaire Usito, l’équipe de recherche Franqus a voulu doter la collectivité québécoise d’un outil lexicographique mieux adapté à son désir légitime de s’épanouir linguistiquement et culturellement comme société nord-américaine et francophone à part entière.»

Ce nouveau dictionnaire se démarque des autres ouvrages par une plus grande ouverture aux mots français. Usito est indispensable pour nommer les particularités des contextes québécois, canadien et nord-américain dans tous les domaines (sociopolitique, droit, faune et flore, environnement, sport, éducation, alimentation, médecine, culture, informatique et autres).

«On dispose déjà de dictionnaires généraux de la langue française, notamment grâce aux grandes maisons d’édition françaises. Il est clair toutefois qu’il s’agit d’ouvrages conçus d’abord et avant tout en fonction du public francophone européen et notamment du public français, souligne Hélène Cajolet-Laganière. Leur description de la langue est principalement basée sur l’usage européen du français; quant à la description complémentaire qu’ils donnent du monde auquel cette langue fait référence et des valeurs culturelles qui lui sont associées, là encore, elle est très largement centrée sur la France et sur le contexte européen.»

À qui s’adresse ce nouveau dictionnaire?

D’abord conçu pour répondre aux divers besoins langagiers de la société québécoise et pour témoigner de sa culture, Usito s’adresse aussi à tous les francophones canadiens et nord-américains, qui ont beaucoup d’éléments linguistiques et socioculturels en partage avec les francophones du Québec. Il s’adresse également à tous les francophones ou francophiles intéressés par une description du français plus ouverte à la vie de cette langue au Québec et en Amérique du Nord.

Un dictionnaire exclusivement en ligne

Usito est le premier dictionnaire général du français entièrement réalisé dans un environnement numérique. La diffusion en ligne permet à Usito de demeurer un ouvrage de référence vivant qui est à l’écoute de ses utilisateurs, qui leur communique sans délai ses mises à jour régulières, et qui peut rapidement s’adapter aux nouveaux modes de communication. Le système d’indexation qu’exploite Usito a d’abord été développé pour accélérer la recherche des mots ciblés. Il a également été conçu pour faciliter l’accès aux mots dont l’usager ne maîtrise pas encore la graphie (mots nouveaux, mots entendus). Par ailleurs, le réseau de liens hypertextes qui a été déployé dans l’ensemble du contenu du dictionnaire permet, d’un simple clic, le passage direct d’un article à l’autre.

Un projet rendu possible grâce au soutien de plusieurs partenaires

«Nous tenons à remercier très sincèrement tous ceux et celles qui, reconnaissant l’importance sociale et identitaire d’un dictionnaire général du français entièrement produit au Québec, ont généreusement contribué à son financement, ou qui par leur collaboration ou leur soutien, ont permis de réaliser cet ambitieux projet collectif et de présenter au public la première édition du dictionnaire Usito, indique Hélène Cajolet-Laganière. Sa commercialisation permettra le maintien d’une équipe de base chargée d’en assurer l’enrichissement, la mise à jour et la diffusion. Nous avons plusieurs projets de développement, tant en ce qui touche le contenu du dictionnaire que sa diffusion sur d’autres plateformes.»

Ce dictionnaire n’aurait pas pu voir le jour sans l’important soutien financier du gouvernement du Québec, notamment du Secrétariat à la politique linguistique, et de l’Université de Sherbrooke. Le projet a aussi bénéficié d’une subvention majeure du Mouvement Desjardins via La Fondation de l’Université et de la contribution financière de la Conférence régionale des élus de l’Estrie.